Emmanuel Martin «Des managers, de leurs arrangements et de la souffrance…»

10 décembre 2014 par

Après avoir travaillé sur les managers de proximité d’EDF, dans le cadre de sa thèse de sociologie, Emmanuel Martin se penche désormais sur l’encadrement face à la souffrance psychique au travail. Un projet de recherche en cours, soutenu par le DIM.

Emmanuel Martin est un des lauréats 2013 du DIM Gestes.

« Ce que les dirigeants ont du mal à concevoir, c’est que les « arrangements » existent toujours. Et ce, quel que soit le niveau de prescription. » Un constat qui se nourrit de plusieurs années de recherches, notamment au sein d’EDF dans le cadre de sa thèse. Emmanuel Martin, aujourd’hui âgé de 31 ans, s’y était alors interrogé sur les plus ou moins grandes marges de manœuvre dont disposaient les managers de proximité.

« Des managers, de leurs arrangements et de la souffrance au travail »
Comment en est-il arrivé à cet objet de recherche ? La question, qui le pousse à l’effort autobiographique, l’ennuie visiblement. « Les sociologues ont horreur de ça… », sourit-il. Il finit cependant par se prêter (toujours avec précautions) au jeu : « Il y a une grande part d’aléatoire dans mon parcours ». Celui-ci est plutôt « classique », juge-t-il : une formation en sociologie, réalisée entre autres au sein de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), où il a choisi de suivre le master « Enquêtes, terrains, théories », de l’ex-laboratoire de sciences sociales de l’ENS (aujourd’hui Master PDI).

« Il s’agissait de se pencher sur les usages de la sociologie dans le management. Plus précisément, sur la manière dont des éléments de théories, des concepts, des méthodes d’enquête et d’analyse, sont mis à profit par des organisations qui, sans être en contact direct avec l’académie, ont néanmoins recours à de petits bouts de sciences sociales », précise-t-il. Avant d’ajouter : « Les sciences sociales n’aiment pas trop reconnaître qu’elles sont appliquées. Alors que c’est le cas. Il suffit de regarder le parcours des personnes chargées des ressources humaines… »

Les « arrangements » des managers de proximité
Un an de stage à PSA Peugeot-Citroën plus tard, où il espérait trouver un terrain pour sa thèse avant de rencontrer quelques obstacles, il change finalement d’objet de recherche. « Je me suis demandé en quoi consistait l’encadrement des salariés dans des organisations profondément renouvelées ». Le jeune doctorant pousse alors la porte d’EDF, grâce à une convention passée entre l’EHESS, dont il était allocataire de recherche, et l’Observatoire national de la qualité de vie au travail d’EDF. Celui-ci avait été créé suite au suicide de trois salariés de la centrale nucléaire de Chinon en 2007. A l’époque, une mission d’audit avait pointé du doigt le manque de marges de manœuvre des managers, et en particulier ceux dits « de proximité ». Autant d’éléments pouvant être à l’origine d’atteintes à la santé psychique des salariés.

Pendant trois ans donc, Emmanuel Martin s’entretient avec 110 salariés d’EDF SA et ERDF. * « Comment fait-on pour gérer l’absence imprévue d’un salarié qui rencontre un problème de santé, alors même que l’on doit recevoir le chef de division et que le planning n’est pas fini ? Ce qui m’intéressait était de comprendre comment l’on ‘fait tenir’ tout cela. Ces ‘arrangements’. » Des « arrangements » incontournables (note 1), justifiant même l’importance du travail de ces managers, qui échappent par ailleurs aux procédures visant à rendre les activités les plus transparents possibles. C’est donc là, au sein de ce petit espace et dans l’angle mort des prescriptions et dispositifs de surveillance, que se situe leur marge de manœuvre. « C’est là aussi qu’elle se rétrécie… et que tout se joue en termes de santé. Il ne faut pas les enserrer dans des procédures trop précises… Au risque de les pousser à les contourner. » Avec tous les autres risques que cela comporte : stress lié à ce contournement, voire problèmes de sécurité, notamment dans les banques ou l’industrie.

Lire la suite sur le site de l’observatoire des RPS au sein de la FPT

Stress Travail et Santé

Partagez cet article :

Les commentaires sont fermés.