«Ruines d’Universités», le blog qui alerte sur les conditions de travail à la fac

15 décembre 2014 par

Les chercheurs et enseignants mécontents de leur condition de travail, réunis sous le nom «Sciences en marche», lance ce blog de photographies qui montre l’état de délabrement de certains bâtiments universitaires. Ils appellent à une manifestation le 11 décembre.

Vitres cassées, fuites d’eaux, chauffage en panne. Certains bâtiments d’universités françaises sont parfois dans un état lamentable, au détriment des conditions de travail des étudiants, des chercheurs et des professeurs qui s’y rendent chaque jour. C’est ce que met en lumière le Tumblr – blog constitué de photos – intitulé «Ruines d’Universités» qui rassemble de nombreuses photos révélatrices du délabrement de certains établissements.

Ce blog est lancé par le mouvement «Sciences en marche», qui avait déjà organisé une grande mobilisation en France achevée par une manifestation le 17 octobre qui avait rassemblé près de 10.000 personnes, pour s’insurger contre la baisse des budgets des laboratoires de recherche et réclamer la création de postes de chercheurs. «Sciences en marche» annonce également une nouvelle mobilisation le 11 décembre prochain à Paris et dans toute la France, avec de nombreux syndicats.

Un mouvement universitaire contre l’austérité
«De nombreux centres de recherche et universités sont aujourd’hui au bord de la ruine (financièrement). Résultat? Beaucoup tombent en ruines (littéralement)!» est-il indiqué en ouverture du Tumblr. Avec cette suite de photographies parfois choquantes, les membres du mouvement Sciences en marche entendent montrer que «la politique gouvernementale […] oublie jusqu’aux besoins les plus basiques des étudiant-e-s et personnels.» et réclament «un engagement budgétaire fort et soutenu».

Les revendications budgétaires se multiplient dans les facs françaises. Outre les chercheurs de «Sciences en marche», l’université de Toulouse Jean Jaurès a été ces dernières semaines le lieu de fortes contestations. L’Université a été bloquée de nombreuses fois jusqu’à l’intervention du président de l’université qui a décidé de banaliser deux journées de cours pour en faire des journées de débat, au sein de l’établissement, autour de la politique budgétaire du gouvernement.

Anne Fraïsse, présidente de l’Université Paul-Valéry à Montpellier, se présente à la présidence de la Conférence des présidents d’Universités (CPU). Dans une interview récente accordée à EducPros, la candidate explique également ses ambitions concernant le budget des universités, en chargeant notamment le gouvernement actuel. «Les universités ont des difficultés financières toujours plus importantes» indiquait-elle. «Le gouvernement nous dit qu’il tient sa priorité Jeunesse, mais les preuves ne sont pas là, bien au contraire. La CPU doit porter une vision à plus long terme».

Via Le Figaro Étudiant

Stress Travail et Santé

Partagez cet article :

Les commentaires sont fermés.