L'impact des TIC sur les conditions de travail

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Généralisées dans le monde du travail, les technologies de l’information et de la communication sont utilisées au quotidien par un nombre toujours croissant de salariés. Ce qui a focalisé l’attention durant la dernière décennie, c’est d’abord le rôle moteur de ces « TIC » dans l’économie, leur capacité à constituer un facteur de croissance. Une approche plus large, analysant les conditions d’usage, apparaît nécessaire car ces technologies nouvelles peuvent contribuer à un changement en profondeur du contenu du travail, d’autant que leur diffusion intervient dans un contexte d’interrogation sur les pratiques managériales au sein de l’entreprise.
Les TIC ont considérablement évolué ces dernières années, au point de bouleverser notre vie quotidienne. Ces innovations ont suscité un débat permanent dans la société. Pourtant, leur rôle dans les transformations du travail est resté peu connu, alors même que près de deux actifs occupés sur trois utilisent régulièrement les TIC dans leur activité professionnelle.
Ce constat a conduit la Direction générale du travail (DGT) et le Centre d’analyse stratégique (CAS) à dresser un premier état des lieux des relations entre TIC et conditions de travail. Une telle préoccupation relève des missions de la DGT, qui est notamment chargée des politiques destinées à l’amélioration des conditions de travail dans les entreprises. Pour le CAS, il s’agit de poursuivre une analyse commencée il y a deux ans lors d’un exercice prospectif sur l’économie numérique à l’horizon 2025 et d’une étude sur le télétravail.
Dans la diversité des opinions exprimées, ce rapport a privilégié une approche réaliste entre deux visions différentes des relations entre TIC et conditions de travail : celle de la neutralité technologique, qui ne met en cause que l’organisation du travail, et celle du déterminisme technologique, exonérant le management de toute responsabilité. Il apparaît en effet que les interactions entre TIC et management sont souvent fortes quand on observe les conditions de travail, ce qui rend difficile le partage des responsabilités respectives.
Afin de tenir compte de cette approche tout en apportant des éclairages utiles, le groupe de travail a privilégié l’identification des risques pour la santé et pour la sécurité au travail qui peuvent engager une responsabilité des TIC.
Compte tenu de l’évolution extrêmement rapide à la fois des technologies et des usages associés, ce rapport ne peut constituer qu’une étape dans un travail qui en appellera d’autres. Il paraissait cependant nécessaire, dans un premier temps, de rassembler les données disponibles dans la littérature académique, en mobilisant des chercheurs et des consultants impliqués dans ce domaine. Il conviendra ensuite de prolonger ces travaux d’analyse en y associant les partenaires sociaux, des acteurs issus des entreprises, de l’écosystème des TIC, ainsi que tous ceux qui agissent pour améliorer les conditions de travail.
Le rapport met en évidence cinq principaux risques liés aux TIC et qui concernent les conditions de travail :
• une augmentation du rythme et de l’intensité du travail ;
• un renforcement du contrôle de l’activité pouvant réduire l’autonomie des salariés ;
• un affaiblissement des relations interpersonnelles et/ou des collectifs de travail ;
• le brouillage des frontières spatiales et temporelles entre travail et hors- travail ;
• une surcharge informationnelle.
Retrouvez ici le rapport complet en pdf.

A lire dans le magazine

Le facteur n’est pas passé

Aïda fait sa tournée à vélo. Bastien est arrivé à La Poste en même temps que le Covid. Ludivine...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.