Rapport de l'ANSES sur les risques psychosociaux

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Selon le rapport de l’ANSES de Septembre 2011 qui se base sur l’analyse de l’activité des 32 consultations de pathologies professionnelles en France, les risques psychosociaux (RPS) seraient désormais la 2è cause de consultation en Patho Pro (22%) avec une forte augmentation de ce motif de consultation ces dernières années. Les RPS sont principalement décrits aux p. 74-75 du rapport.
Un bon résumé du rapport se trouve dans cette dépêche AFP :
 

Pathologies liées au travail: les risques psychosociaux en hausse

PARIS — Depuis dix ans, les pathologies liées au travail ont évolué, certaines comme l’asthme professionnel connaissant une diminution, mais les risques psychosociaux (dépression, stress, violences, …) ont enregistré une « constante augmentation », selon un rapport publié mardi.
Ce rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) s’appuie sur les données recueillies dans les 32 centres de consultation de pathologie professionnelle (CCPP) intégrés dans les CHU en France.
Depuis 2001, ceux-ci sont réunis au sein d’un réseau baptisé Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (rnv3p), auquel neuf services de santé au travail apportent désormais également leurs données.
Au total, depuis la création du réseau, plus de 200.000 consultations ont été enregistrées.
Il en ressort que depuis 2001, « les pathologies ou symptômes psychiques vus dans le réseau sont en constante augmentation chez les hommes comme chez les femmes », la hausse la plus importante concernant le secteur tertiaire.
Les troubles musculo-squelettiques, qui constituent plus de 80% des maladies professionnelles, sont également en augmentation dans l’ensemble des secteurs, selon l’Anses.
Les pathologies professionnelles recensées par les CCPP, qui examinent en général les cas les plus complexes de problèmes de santé au travail, concernent en premier lieu les maladies de l’appareil respiratoire (24%), notamment les problèmes liés à la respiration de particules d’amiante ou à l’asthme professionnel.
Mais les risques psychosociaux (RPS) se hissent désormais en seconde position (22%), devant les maladies de la peau (17%) et les troubles musculo-squelettiques (16%).
Par secteur d’activité, l’enquête montre que dans l’industrie, le taux de pathologies professionnelles liées aux RPS est passé de 3,7% en 2001 à 14,6% en 2009. La hausse est encore plus nette dans le secteur de la santé, passant de 8% à 37%.
Dans son rapport, l’Anses note qu’il est difficile « de faire la part des choses entre une augmentation due à la propension de plus en plus importante qu’ont les personnes à consulter pour des questions de ce type et un phénomène réel d’augmentation d’incidence », mais relève un doublement des cas ayant une origine professionnelle certaine entre 2007 et 2009.
En ce qui concerne les allergies professionnelles, en augmentation depuis les dernières décennies, le rapport montre une diminution globale du nombre de cas d’asthme, attribuée notamment à une meilleure prévention, même si les experts soulignent que certains produits désinfectants utilisés notamment dans les hôpitaux (ammoniums quaternaires) enrayent ces bons résultats.

Voir le rapport complet sur le site de l’ANSES

A lire dans le magazine

Stress et Accident Cardiaque

  Une première reconnaissance par la Cour de Cassation de la faute inexcusable de l'employeur...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.