Les femmes gagnent 18 % de moins que les hommes

9 décembre 2014 par

Un rapport de l’Organisation internationale du Travail pointe une «fracture nette» des salaires entre les hommes et les femmes dans 38 pays du monde. La France se situe dans la moyenne européenne.

Il reste du chemin à parcourir sur le front de l’égalité hommes-femmes. Les Françaises gagnent encore beaucoup moins que leurs homologues masculins. Selon un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT), qui se base sur le salaire moyen, l’écart atteignait 18 % en 2010. L’étude, qui passe en revue 38 pays, – la plupart des économies développées – relève des écarts de 4 à 36 %. C’est aux États-Unis qu’il est le plus important alors que la Suède apparaît comme le pays le plus égalitaire. Pas un seul pays compte des femmes mieux payées que les hommes.
«Il faut toutefois nuancer ce résultat», explique Patrick Belser, l’auteur principal du rapport. Dans cette étude inédite, l’OIT distingue dans l’écart de rémunération les facteurs objectifs, «la partie expliquée», liés à l’âge, le niveau d’éducation, les qualifications, le parcours professionnel… Une fois pris en compte ces facteurs observables, il reste une «partie inexpliquée» qui implique l’existence de discriminations sur le marché du travail, précise l’expert international.

«Suspicion de discrimination»
Le constat est sans appel pour la France. Une fois enlevés ces facteurs observables, l’écart de salaires est encore de 15 %. «Il y a donc suspicion de discrimination», ajoute Patrick Belser. Alors qu’aux États-Unis, une grande partie de l’écart s’explique par des critères objectifs: un plus faible taux de scolarisation ou des différences de catégories professionnelles. L’écart inexpliqué tombe à 8 points dans le cas américain. Comme dans bien des domaines, l’Allemagne fait mieux que la France: l’écart de salaires inexpliqué n’est que 4%!
L’OIT casse un mythe sur les pays nordiques, reconnus pour leurs politiques familiales très avancées. «Si l’on supprime le désavantage salarial inexpliqué, l’écart serait en fait inversé dans près de la moitié des 38 pays et les femmes gagneraient davantage que les hommes. C’est le cas en Suède, en Finlande mais aussi de la Slovénie, la Lituanie, du Brésil et de la Russie car les femmes sont globalement plus éduquées dans ces pays.
Autre révélation du rapport, faire des enfants freine la progression des salaires. l’OIT note par exemple qu’au Mexique les mères gagnent environ 33 % de moins que les femmes sans enfant.

… Lire la suite sur le site du Figaro Economie

Femmes Au Travail, Inégalités et Discriminations

Partagez cet article :

Les commentaires sont fermés.