Peut-on adapter le management du privé aux services publics ?

Livres, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Les méthodes du secteur privé sont inadaptées au secteur public et une menace pour l’intérêt général, estime Evelyne Bechtold-Rognon dans son dernier ouvrage, « Pourquoi joindre l’inutile au désagréable ? En finir avec le nouveau management public »

Livre. Le nouveau management public consiste à appliquer aux services publics les méthodes de gestion pratiquées dans le secteur privé, pour « rendre [les services publics] plus efficaces, plus économes en moyens ». Qui pourrait s’opposer à ce qui ressemble à du bon sens ? Evelyne Bechtold-Rognon, professeure agrégée de philosophie, qui vient de publier En finir avec le nouveau management public, un essai qu’elle aurait aussi pu intituler : « Pourquoi et comment se défendre du nouveau management public ? »
Qu’il s’agisse de la fonction publique d’Etat pour l’éducation nationale, de la fonction publique hospitalière ou de la territoriale, son verdict est le même : le « nouveau management public » est inadapté au secteur et même destructeur de services. Elle dénonce « une pratique d’assujettissement », infantilisante pour les salariés et leurs hiérarchies, et démobilisatrice pour tous.

Dogme de la performance inadapté

Sur le banc des accusés : les changements incessants, le dogme de la performance et le jargon managérial. « On est toujours en train de tout changer. Quand est-ce qu’ils vont enfin nous laisser travailler ? », interpelle une professeure de lycée professionnel d’Angers, en exergue du premier chapitre. Le management par le changement permanent peut en effet « transformer de bons professionnels en apprentis à vie. Les salariés sont totalement déstabilisés, se sentent en permanence sur le fil du rasoir et se rabattent sur les procédures et méthodes standards ». En clair, les salariés sont ainsi « empêchés » de travailler, selon l’expression introduite par le psychologue du travail Yves Clot (Le Travail à cœur. Pour en finir avec les risques psychosociaux, La Découverte, 2015), après la série de suicides chez France Télécom.
L’auteure va jusqu’à qualifier le nouveau management public d’« arme de guerre…
Via le site www.lemonde.fr
Pour se procurer l’ouvrage d’Évelyne Bechtold-Rognon, « Pourquoi joindre l’inutile au désagréable ? En finir avec le nouveau management public » (160 pages, 10 €) : http://institut.fsu.fr

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.