Partenariat de la Cramif avec les Centres de Consultations de Pathologies Professionnelles d’Île-de-France

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Dans le cadre d’une nouvelle convention mise en place en janvier 2017 entre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et les Centres de Consultations de Pathologies Professionnelles (CCPP), la Cramif a organisé et animé toute l’année, avec les 6 centres de la région parisienne, une série de séminaires autour de diverses thématiques de santé au travail. Découvrez le bilan des séminaires 2017 et le calendrier des prochains séminaires 2018.

Missions des Centres de Consultations de Pathologies Professionnelles

Grâce à leur expertise, les CCPP ont pour mission d’aider au diagnostic des maladies d’origine professionnelle ou environnementale. Ils participent à la reconnaissance des pathologies professionnelles, à la détermination de l’aptitude au poste du travail des salariés, et à leur orientation ou reclassement professionnels.
La Cramif, acteur majeur de la prévention des risques professionnels, les accompagne dans leurs missions.
CCPP en Ile-de-France - Quelques chiffres en Ile-de-France

Séminaires 2017 : un large éventail de thématiques

Le concept de ces séminaires est novateur, il souhaite à la fois se focaliser sur une problématique de santé au travail définie et de réunir un large auditoire (professionnels de santé mains également préventeurs et autres experts de la prévention au travail) afin d’enrichir les débats.
Les thématiques choisies, ciblant parfois un secteur d’activité particulier, ont été très variées en 2017. Elles ont repris les grandes priorités nationales de prévention au sein des risques professionnels (troubles musculo-squelettiques, risques psycho-sociaux, prévention de la désinsertion professionnelle, risque chimique), mais aussi d’autres problématiques régulièrement rencontrées dans le monde du travail.
Lors de chacun de ces séminaires, ces thématiques ont été abordées sous différents angles afin de proposer une vue d’ensemble aux participants, la plus concrète possible en termes de démarche de prévention :

  • épidémiologique : revue de la littérature, données du centre et statistiques de sinistralité recensées par la Cramif, etc. ;
  • clinique : synthèse sur les conséquences sur la santé, cas cliniques, focus sur des populations particulières (apprentis, femmes enceintes, etc.), alerte sur dommages méconnus, etc. ;
  • préventif : retours d’expériences, préconisations pour une prévention efficace, synthèse sur les équipements de prévention existants, etc. ;
  • prospectif : présentation d’études mises en place pour approfondir les connaissances et améliorer la prévention, etc. ;
  • afin de proposer une vue d’ensemble aux participants, la plus concrète possible en termes de démarche de prévention.

Une participation importante

Au-delà du Centre hospitalier de Consultations de Pathologies Professionnelles et de la Cramif en charge initialement de ce partenariat, de nombreux autres acteurs ont été invités : des médecins des services de santé au travail et leurs équipes pluridisciplinaires, des spécialistes de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), des experts en santé publique (Santé Publique France), etc. Ces rencontres ont ainsi permis  de riches échanges.
Parmi les participants, près de la moitié d’entre eux étaient des médecins du travail (médecins dans des services de santé au travail autonomes ou inter-entreprises, ou internes en médecine du travail). Les collaborateurs au sein des équipes pluridisciplinaires de ces services de santé ont aussi largement répondu présent (infirmiers, toxicologues, psychologues, ergonomes, chargés de mission, ingénieurs, techniciens, assistants de santé au travail, etc.).

Lire la suite sur le site de la CRAMIF : www.cramif.fr
 

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.