Les dangers de lire ses courriels professionnels après les heures de travail

Addictions, Burn Out, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Grâce à nos téléphones intelligents, il est maintenant possible d’accéder à ses courriels professionnels à toute heure du jour ou de la nuit. Une nouvelle étude de l’Université du Texas à Arlington révèle toutefois que les courriels reçus après les heures de travail ont des effets directs sur l’état d’esprit des travailleurs, rapporte le Business Daily News.

L’étude montre que les courriels peuvent provoquer, au moment de leur réception, diverses réactions auprès de leurs destinataires. L’effet que provoque un courriel dépend du ton et de son contenu, du temps nécessaire pour y répondre ou pour réaliser le travail demandé et de son émetteur (un supérieur ou un collègue).
Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont interrogé 341 salariés. Pour une période de sept jours, les participants à l’étude ont dû remplir un questionnaire à chaque fois qu’ils recevaient un courriel professionnel après les heures de travail. Parmi tous les courriels reçus, 21 % provenaient d’un supérieur, 41 % de collègues, 16 % de subordonnés et 22 % de clients.
Les courriels dont le ton est perçu comme négatif (même si ce n’était pas l’intention) ont été établis comme provoquant des émotions négatives auprès des employés.
Les courriels reçus après les heures de travail ne sont toutefois pas toujours perçus négativement par les travailleurs. Au contraire, les courriels dont le ton est positif ou ceux qui contiennent des éloges provoquent des réactions positives. Même son de cloche pour les courriels auxquels il est possible de répondre rapidement.
«Il y a de fortes raisons de croire que les contenus positifs dans les courriels génèrent de la joie et que les contenus plus négatifs engendrent de la colère. Cependant, la colère a plus de chance de se répercuter sur la vie personnelle des gens et d’interférer avec leurs pensées et leur comportement.»
Ainsi, Mme Boswell considère que les courriels de nature positive peuvent très bien être envoyés le soir même, puisqu’ils sont susceptibles de déclencher des émotions positives.
Lorsqu’ils communiquent par courriel avec leurs employés, les patrons devraient toujours s’assurer d’inclure des marques de reconnaissance et d’encouragement. Les supérieurs devraient aussi préciser que le traitement du courriel peut attendre au lendemain matin.
Des courriels de son supérieur
De manière générale, les employés sont toutefois plutôt réticents à l’idée de recevoir un courriel de leur supérieur après les heures de travail. «En général, les employés réagissent négativement aux courriels de leurs supérieurs comparativement à ceux des autres, quelle que soit la nature du courriel. Peut-être se sentent-ils obligés de traiter le courriel et/ou estiment-ils que leur supérieur est particulièrement intrusif dans leur vie personnelle», souligne Wendy Boswell.
Les travailleurs qui entretiennent de mauvaises relations avec leurs supérieurs tendent d’ailleurs à réagir négativement lorsqu’ils reçoivent un courriel professionnel après les heures de travail, et ce peu importe qui en est l’auteur.
Des effets sur la santé
Comme le rappelle Mainstreet, si les courriels professionnels reçus après les heures de travail ont des impacts sur l’humeur des travailleurs, ils pourraient aussi mener à des problèmes de santé. C’est du moins ce que révèle une étude allemande publiée en septembre dernier.
Selon cette étude, qui est parue dans Chronobiology International, les courriels reçus après les heures de travail pourraient effectivement causer des troubles du sommeil, des maux de tête, de la fatigue, de l’anxiété, des problèmes digestifs. Ils pourraient même être à l’origine de problèmes musculaires et cardiovasculaires.
Par ailleurs, Mme Boswell est d’avis que c’est aux employés de réfléchir, puis de s’imposer des limites en ce qui a trait à la réception de courriels professionnels après les heures de travail.
Via le Journal de Montréal

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.