ALGÉRIE – Le harcèlement sexuel : une souffrance au travail, un obstacle à la citoyenneté des Algériennes

Dans le Monde, Harcèlement Sexuel, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

L’AFEPC et les collectifs de jeunes Barkana mel 3onf ont organisé dans le cadre de leur campagne contre la violence faite aux femmes, ce matin à Alger centre, dans la Salle de Cinéma Echabab, une conférence sur le harcèlement sexuel, animée par l’inoxydable militante et syndicaliste Mme Soumia Salhi. Le harcèlement sexuel est encore très répandu et tabou dans la société algérienne et les coupables restent, hélas, majoritairement impunis.

Une vingtaine de personnes se sont déplacées ce samedi matin [6 décembre 2014] pour assister à la conférence sur le thème du harcèlement sexuel dans l’Ex Casino de la rue Ben M’Hidi à Alger-centre. L’assistance, composée en majorité de femmes et de quelques hommes, a écouté l’une de ses meilleures ambassadrices, Soumia Salhi évoquer les différentes souffrances liées au harcèlement sexuel au travail, mais également dans les espaces publics (la rue, le bus), et privés.
En prenant la parole, cette fervente “défenseuse” de la cause féminine a tenu à rappeler d’un ton clair et direct un premier postulat : Qu’est-ce que le harcèlement ? « Le harcèlement, c’est tout d’abord une violence, une violence faite aux femmes. C’est un acte de destruction qui vise à la soumission ». Ensuite, la militante a mentionné un second point important : «aucune femme n’est épargnée par ce phénomène». Qu’elles soient mariées, divorcées, célibataires, jeunes, vieilles, grandes, rondes, voilées ou non, toutes les Algériennes sont des cibles potentielles pour les harceleurs masculins. La conférencière a rappelé que, derrière tous ces chiffres (on dénombre des centaines de plaintes chaque année au travail), ces nombreux cas et exemples de harcèlement sexuel, un véritable drame se déroule dans le silence. Chaque femme touchée par le harcèlement sexuel, c’est une femme qui souffrance quotidiennement. Souvent seule à faire face à ce calvaire, par peur d’en parler, d’être jugée ou de perdre son emploi, beaucoup sombre dans de profondes dépressions conduisant même parfois au suicide.

Lire la suite sur www.algerie-focus.com/

A lire dans le magazine

Sortir du travail pressé

Multiplication des urgences, pression des délais, objectifs à tenir… Se dépêcher pour accomplir...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.