BELGIQUE – Gestion de risques psychosociaux : un nouveau paradigme du bien-être au travail

Dans le Monde

En Belgique, plus de 300.000 personnes sont aujourd’hui concernées par une incapacité de travail de plus d’un an.

Leur nombre a augmenté de plus de 26 % durant ces quatre dernières années et une croissance annuelle de plus de 7 % est attendue au cours des cinq ans à venir. Le coût total (direct et indirect) du stress pour les entreprises atteint en moyenne un montant de 5.000 € par an et par employé.
Le 1er septembre prochain entre en vigueur une nouvelle législation relative à la prévention des risques psychosociaux. Là où auparavant elle ne concernait que la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail, elle fixe désormais un cadre général pour la prévention des risques psychosociaux. Cette nouvelle disposition formalise la responsabilité de l’employeur et l’oblige à agir directement sur l’organisation et sur les conditions d’exercice du travail.
Alors comment réduire l’impact financier du stress au travail et répondre du même coup aux nouvelles exigences de la législation ?
Pour répondre à cette question, Mercer Marsh Benefits s’est associé à l’Université de Liège (ULG) et propose à ses clients un audit permettant d’identifier les différents risques psychosociaux pouvant affecter la structure même de l’entreprise…
La suite sur le site MARSH

A lire dans le magazine

Le Harcèlement au Québec

Ces deux articles du Progrès Villeray sur l'explosion des plaintes pour harcèlement au Québec...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.