Les Français heureux au travail – C dans l'air – France 5

Magazine

Partager cet article :

Après les cabinets des médecins et les colonnes des magazines, le « bore-out » a franchi les portes du tribunal. Ce lundi 2 mai, le conseil des prud’hommes de Paris a examiné la demande d’un salarié qui reproche à son employeur de l’avoir privé d’activité, isolé puis licencié. Une « mise au placard » qui serait responsable de graves problèmes de santé, épilepsie, ulcère… Le « tout premier procès du bore-out en France », selon le conseil.

En attendant la décision de la justice, quelles réalités se cachent derrière cette notion de bore-out reconnue depuis peu comme maladie psychologique? L’ennui au travail est-il un nouveau fléau après le burn-out ? Comment prévenir ces situations ? Et plus largement les Français sont-ils épanouis dans leur métier ?

Ces dernières années, l’importance du bien-être au travail s’impose peu à peu dans les entreprises. Et pas seulement dans les start-up proposant transats et baby-foot à leurs employés. Sur fond de crise et de pression accrue, de plus en plus de grands groupes ou de PME ont intégré la nécessité de prendre en compte le moral et la santé de leurs employés. Flexibilité des horaires, écoute, autonomie laissée aux salariés… Les DRH et les directions des entreprises adoptent de nouvelles techniques de management, ayant à l’esprit que le bien être influence l’implication, l’autonomie et donc la compétitivité.

Dans l’Hexagone, les travailleurs seraient dans leur très grande majorité « heureux » au boulot (75 % d’après un dernier sondage Ifop pour le Pélerin), et ils demeurent très attachés au travail, facteur important pour l’intégration sociale : 37 % des salariés interrogés pensent en effet qu’il est capital de travailler pour trouver sa place dans la société (chiffre en hausse puisqu’ils n’étaient que 33% à le penser en 2010).

Enfin l’heure est aussi à l’esprit d’initiative et au changement de vie : ainsi 37% des actifs salariés ou chômeurs se disent prêts à s’installer à leur compte, d’après un sondage TNSSofres réalisé pour le 1er Salon du travail et de la mobilité professionnelle, organisé en janvier dernier. Quand de plus en plus de Français choisissent de changer de métier pour gagner en indépendance ou renouer avec une passion. Mais le chemin de la reconversion est un parcours long où le succès n’est pas garanti.

Invités : Marie Pezé, Psychanalyste / Jean-Claude Delgenes, Fondateur et directeur général du cabinet Technologia / Serge Volkoff, Statisticien et ergonome / Philippe Gabilliet, Professeur de psychologie

Marie Pezé dans l'émission C dans l'air

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.