Les élus du personnel en première ligne face aux risques psychosociaux

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Une étude du Groupe Alpha pointe l’ampleur du stress que subissent les élus du personnel.

Ils sont aux avant-postes de la lutte contre les risques psychosociaux dans les entreprises et en sont aussi les grands oubliés… Les élus du personnel sont même particulièrement exposés au stress. C’est ce que montre une étude publiée lundi par le centre études et prospective du Groupe Alpha, numéro un du ­conseil aux comités d’entreprise. L’enquête, qu’il a menée à partir d’un questionnaire en ligne, rempli par près de 4.000 élus en deux mois, et de 20 entretiens qualitatifs, montre en effet un niveau élevé de stress décompensé, c’est-à-dire aux conséquences néfastes pour la santé?: 50?% des répondants seraient dans ce cas.
La situation est particulièrement tendue pour les représentantes du personnel?: 57?% sont touchées ­contre 37?% pour les femmes salariées en général, avec notamment une plus forte difficulté à concilier vie personnelle et vie professionnelle et militante. Elle est aussi problématique pour les représentants du personnel masculins avec 45?% contre 24?%.
Confrontation à la souffrance
Nombreux sont aussi ceux qui identifient des «?symptômes en lien probable avec le mandat?»?: 55?% évoquent des troubles du sommeil, 38?% une sensation de mal-être, 37?% une fatigue au réveil et un malaise physique, 36?% une fatigue persistante, un tiers des douleurs et un quart de l’anxiété ou de l’angoisse avec manifestations physiques. La confrontation à la souffrance fait souffrir?: 85?% des représentants du personnel interrogés déclarent être «?souvent ou très souvent confrontés à des salariés en situation de mal-être?». La prise de distance est nécessaire mais est difficile pour 30?% des représentants interrogés.
Autre facteur de risque?: le sentiment d’isolement de l’environnement de travail du fait des absences de leur poste, qui est relevé par 39?% des répondants. Les tensions avec la hiérarchie sont aussi citées ainsi que l’insuffisance de moyens pour accomplir son mandat. 62?% de sondés estiment y consacrer plus que le temps imparti.

Lire la suite sur le site des Échos

A lire dans le magazine

Malaise dans le travail

Ce dossier de CarnetPsy interroge les enjeux de santé mentale et de souffrance psychique dans la...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.