Mortalité par suicide des salariés affiliés au régime agricole en activité entre 2007 et 2013 : description et comparaison à la population générale

Stress Travail et Santé, Suicide Au Travail

Partager cet article :

En France, exploitants et salariés agricoles sont affiliés à un régime de protection sociale obligatoire : la Mutualité sociale agricole (MSA). Cependant, contrairement aux exploitants agricoles, les salariés affiliés à la MSA constituent une population hétérogène, dont l’activité est définie par l’article L722-20 du code rural et de la pêche maritime.

Elle regroupe des emplois relevant du secteur agricole, mais également d’autres secteurs d’activité en lien avec le monde agricole (secteur secondaire avec en particulier la construction, secteur tertiaire avec notamment les assurances, les banques et l’enseignement).
Cette grande diversité d’activités et d’emplois se traduit par des expositions professionnelles diverses : agents biologiques, produits chimiques, contraintes physiques, contraintes organisationnelles et psychosociales telles que des contraintes relationnelles et éthiques, susceptibles de présenter un risque pour la santé?1.
Dans la littérature épidémiologique internationale, des travaux portent sur la mortalité par suicide des travailleurs du secteur agricole. Ces travaux ont fait l’objet de méta-analyses qui ont conclu à un excès de risque de mortalité par suicide dans cette population par rapport à d’autres groupes professionnels?2,3. En France métropolitaine, la mortalité par suicide des exploitants agricoles a été étudiée dans le cadre d’une collaboration entre l’agence nationale de santé publique (Santé publique France) et la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (CCMSA). Les résultats publiés, portant sur les années 2007 à 2011, montraient une surmortalité par suicide chez les hommes exploitants agricoles par rapport à la population générale entre 2008 et 2010, particulièrement marquée chez les éleveurs bovins (lait et viande) âgés de 45 à 54 ans 4.
En revanche, à notre connaissance, aucune étude n’a été menée sur la mortalité par suicide des salariés affiliés à la MSA.
Dans ce contexte, Santé publique France, l’Inserm et la CCMSA se sont associés pour mener une étude sur la mortalité par suicide de cette population. Son premier objectif était de décrire la mortalité par suicide des salariés agricoles affiliés à la MSA en activité entre 2007 et 2013 et de la comparer à celle de la population générale française. Il s’agira ensuite de décrire les caractéristiques des personnes décédées par suicide au sein des salariés. Cet article porte sur le premier objectif de l’étude.

Population et méthodes

Population d’étude

La population d’étude a inclus tous les salariés âgés de 15 à 64 ans et ayant effectué au moins un contrat ouvrant droit au régime de protection sociale agricole entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2013.
Les salariés nés hors de France métropolitaine, ainsi que ceux ne disposant pas d’un NIR (numéro d’identification au répertoire) certifié ont été exclus de l’étude, faute de pouvoir obtenir pour eux un appariement de qualité avec les causes médicales de décès. Les salariés travaillant dans les Outre-Mer ont également été exclus : du fait de l’absence de caisses MSA en Outre-Mer, ces salariés sont gérés par les caisses générales de sécurité sociale et non par la MSA.

Données sociodémographiques et professionnelles étudiées

La base de données transmise par la CCMSA regroupait l’ensemble des contrats de travail de 2007 à 2013 des salariés cotisant au régime agricole.
Les variables étudiées étaient :

  • des données sociodémographiques : sexe, âge ;
  • des données professionnelles, relatives à chaque contrat/épisode salarié : date de début et de fin du contrat, type d’activité.

Le type d’activité a été renseigné par une variable de nomenclature interne à la CCMSA, la « catégorie de risque », construite à partir d’un regroupement d’activités pertinentes au regard des secteurs couverts par la MSA. Elle comporte 38 modalités qui ont été regroupées en sept grands groupes : cultures et élevages, travaux forestiers, entreprises de travaux (par exemple, entreprises de travaux agricoles et entreprises paysagistes), entreprises artisanales rurales (artisans dont l’activité concourt à la satisfaction des besoins professionnels des agriculteurs), coopération (par exemple, stockage et conditionnement de produits agricoles, abattage, découpe, désossage, conserverie de la viande), organismes professionnels agricoles (par exemple, Mutualité agricole et Crédit agricole), activités diverses (par exemple, personnel enseignant de certains établissements privés techniques agricoles).

Données de mortalité

Les données sociodémographiques, professionnelles et de mortalité – le statut vital – ont été transmises par la CCMSA. Ces données ont ensuite été appariées aux causes médicales de décès recueillies par le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (CépiDc – Inserm) conformément au décret n°98-37.
Les décès survenus l’année d’un contrat, c’est-à-dire l’année où une activité MSA était reportée, sur la période allant du 1er?janvier 2007 jusqu’au 31?décembre 2013 ont ainsi été identifiés par la CCMSA. Leurs causes ont ensuite été retrouvées dans les données du CépiDc. Par exemple, une personne qui, entre 2007 et 2013, avait eu un seul emploi salarié relevant de la MSA avec un contrat allant du 1er?février au 31?mai 2008, n’a été suivie pour la mortalité que jusqu’à la fin de l’année 2008.
L’étude a porté sur la mortalité par suicide, dont les codes de la 10e révision de la Classification internationale des maladies (CIM-10) sont X60 à X84 et Y87.0. :

  • intoxication médicamenteuse volontaire : X60 à X64 ;
  • auto-intoxication par autres produits (alcool, produit chimique, pesticides et gaz) : X65 à X69, X77 ;
  • lésion auto-infligée par pendaison, strangulation et asphyxie : X70 ;
  • lésion auto-infligée par submersion (noyade) : X71 ;
  • lésion auto-infligée par arme à feu ou explosifs : X72 à X75 ;
  • lésion auto-infligée par instrument tranchant contondant : X78 à X79 ;
  • lésion auto-infligée par saut dans le vide : X80 ;
  • lésion auto-infligée par collision intentionnelle : X81 à X82 ;
  • lésion auto-infligée par moyens autres ou non précisés : X76, X83, X84, Y87.0.

Les causes de décès fournies par le CépiDc incluent la cause initiale, la cause immédiate et éventuellement deux causes associées, codées selon la CIM10. L’étude présentée ici a considéré uniquement les causes initiales de décès. Les règles de codage conduisent à sélectionner le suicide comme cause initiale même si le médecin a indiqué une autre cause initiale de décès (ex : dépression ayant entraîné un suicide)?5.

Lire la suite de l’étude du Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire sur le site invs.santepubliquefrance.fr


Références

1 MSA. Méthode et bilan 2010 de l’enquête SUMER. Bulletin Sumer?Agricole.?Septembre 2014.?http://ssa.msa.fr/lfr/documents/21447876/0/11571+Bulletin+agri.+2010+M%C3%A9thode.pdf
2 Milner A, Spittal MJ, Pirkis J, LaMontagne AD. Suicide by occupation: systematic review and meta-analysis. Br J Psy?chiatry. 2013;203(6):409-16.
3 Klingelschmidt J, Milner A, Khireddine-Medouni I, Witt K, Alexopoulos EC, Toivanen S, et al. Suicide among agricultural, forestry, and fishery workers: A systematic literature review and meta-analysis. Scand J Work Environ Health. 2018;44(1):3-15.
4 Khireddine-Medouni I, Breuillard E, Bossard C. Surveillance de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants Situation 2010-2011 et évolution 2007-2011. Saint-Maurice: Santé publique France; 2016. 29 p. http://opac.invs.sante.fr/index.php?lvl=notice_display&id=13134
5 Aouba A, Pequignot F, Camelin L, Jougla E. Évaluation de la qualité et amélioration de la connaissance des données de mortalité par suicide en France métropolitaine, 2006. Bull Epidémiol Hebd. 2011;(47-48):497-500. http://opac.invs.sante.fr/index.php?lvl=notice_display&id=10220

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.