Rapport METTLING : Transformation numérique et vie au travail

Emploi et Chômage, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Rapport établi par M. Bruno METTLING à l’attention de Mme Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social (Septembre 2015).

AVANT-PROPOS
Par lettre en date du 25 mars 2015, le précédent ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, François Rebsamen, m’a confié la mission d’examiner la question de l’effet de la transformation numérique sur le travail.

Cette mission intervient dans un contexte de prise de conscience de l’importance sociétale et de l’ampleur économique des effets de la transformation numérique, marquée par différents rapports commandités par le gouvernement :

  • rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) sur la fiscalité du numérique, remis en janvier 2013 ;
  • rapport Jules Ferry 3.0, remis en octobre 2014 ;
  • rapport sur la grammaire du succès du numérique, remis en novembre 2014 ;
  • rapport sur une grande école du numérique, remis en mai 2015 ;
  • rapport « ambition numérique » par le conseil national du numérique, remis en juin 2015 ;
  • rapport sur l’effet de la transformation numérique sur l’emploi, qui doit être remis en décembre 2015.

Il manquait à ces études un examen des effets de la transformation numérique sur le monde du travail, qui analyse à la fois la façon dont elle modifie déjà les formes du travail, les modalités selon lesquelles la transition numérique est actuellement vécue et menée au sein de l’entreprise, et les conditions selon lesquelles elle pourra être réorientée à l’avenir pour contribuer à rendre du sens au travail et à améliorer la vie au travail.
La transformation numérique fait l’objet d’une grande attention au regard des atouts qu’elle peut apporter au monde économique et au monde du savoir. Mais aucune étude n’avait encore été commanditée par l’Etat sur ses implications pour le monde du travail. La mission a inscrit sa réflexion au cœur de l’entreprise pour cerner l’impact de la transformation numérique sur trois points précis : les conditions de travail, l’organisation du travail et le management.

Méthodologie utilisée
Le travail de la mission s’est structuré autour d’un groupe d’experts regroupant :

  • des représentants du monde du travail et notamment cinq responsables syndicaux et patronaux nationaux : CFDT, CFE/CGC, CGT, FO, le directeur général du MEDEF ;
  • des personnalités qualifiées notamment un professeur de droit du travail ou la vice-présidente du Conseil national du numérique et des sociologues.

La mission a bénéficié de l’appui déterminant de l’IGAS. Elle a procédé par audition des acteurs de la transformation numérique et lecture de la documentation existante. Le travail de la mission a été complété par des études demandées aux grands cabinets de conseil en stratégie (Bain & Company, The Boston Consulting Group, Mazars, McKinsey), ainsi que d’une enquête réalisée par le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise auprès de ses 4500 adhérents.

Sans toutes ces contributions, et en particulier sans la qualité des échanges et le climat de confiance qui ont présidé aux travaux de la commission, le présent rapport n’aurait pu être établi. On peut souligner ainsi que les 36 préconisations et le constat qui les précède ont été établis dans
un climat de dialogue et d’écoute tout à fait remarquable entre les membres de la commission.

Consulter et télécharger le rapport sur le site de la Documentation française.

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.