Un reportage de la BBC révèle les coulisses de fabrication de l'iPhone 6

Dans le Monde, Stress Travail et Santé, Suicide Au Travail

Partager cet article :

Un journaliste de la BBC s’est introduit dans une usine d’un sous-traitant d’Apple. En caméra cachée, il raconte les conditions de travail épuisantes des ouvriers qui assemblent les smartphones dernier cri.

Un reportage de la BBC, diffusé jeudi soir, a dévoilé les conditions de travail dans une usine de fabrication de l’iPhone 6 en Chine. Le document pointe du doigt les emplois du temps harassants auxquels sont soumis les ouvriers de Pegatron, un des sous-traitants du géant de l’électronique. Coiffés de charlottes bleues, certains d’entre eux s’effondrent, épuisés, sur leur plan de travail.
L’équipe de journalistes de la chaîne télévisée anglaise s’est infiltrée en décrochant un emploi dans l’atelier d’assemblage, et a réalisé le reportage en caméra cachée. Un reporter a dû travailler dix-huit jours de douze heures, avant de prendre son premier jour de repos. Un autre, qui a besogné durant seize jours d’affilée, détaille son expérience: «Je voulais juste m’allonger et me reposer. J’étais incapable de dormir à cause du stress.»
Le directeur général d’Apple «profondément offusqué»
Dans la vidéo intitulée Une main d’oeuvre épuisée, un responsable ordonne aux travailleurs de se rendre disponibles nuit et jour pour alimenter la production des smartphones. Un ouvrier anonyme dénonce la pression: «Il nous dit que si on ne fait pas ce que l’entreprise nous demande, quel est l’intérêt de nous avoir embauchés?»
Apple a répondu à la BBC qu’elle faisait «tout pour éviter l’abus courant de travailleurs migrants». Elle a aussi assuré qu’elle enquêterait et prendrait les «mesures nécessaires». Le 19 décembre, Tim Cook, directeur général du groupe et Jeff Williams, un responsable des opérations ont envoyé un mail en interne dans lequel ils se disent «profondément offusqués» par la vidéo. «Le reportage sous-entend qu’Apple n’améliore pas ses conditions de travail», poursuivent-ils, «laissez-moi vous dire que rien n’est plus loin de la vérité».
Il y a deux ans, à la suite d’une succession de suicides dans les usines d’un autre de ses sous-traitants, Foxconn, Apple avait publié une liste de standards à appliquer par ses fournisseurs, notamment concernant les horaires de travail à ne pas dépasser. «Nous n’avons pas connaissance d’une autre entreprise qui en fait autant pour garantir des conditions de travail justes et sures», a encore réagi l’entreprise. Le géant de l’électronique n’est pas le seul concerné. Une équipe de Cash Investigation, émission d’enquête de France Télévisions, avait divulgué l’exploitation d’enfants dans des mines et usines d’autres sous-traitants de géants de la téléphonie mobile.
Via Le Figaro

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.