Enquête : Les discriminations au travail touchent plus d’un jeune sur trois

Inégalités et Discriminations

Enquête : Les discriminations au travail touchent plus d’un jeune sur trois

Plus d’un jeune de 18 à 34 ans sur trois (37 %) déclare avoir vécu une situation de discrimination ou de harcèlement discriminatoire dans le cadre de sa recherche d’emploi ou de sa carrière. Voici le bilan inquiétant  d’une enquête du Défenseur des droits et de l’Organisation internationale du travail (OIT) publiée mardi.

Par comparaison, 23 % des personnes actives en France métropolitaine ont déclaré avoir été victimes de discrimination ou de harcèlement discriminatoire dans l’emploi en 2020. Les jeunes sont à la fois « surexposés » aux discriminations et plus conscients de ces dernières, analysent donc les auteurs. Près d’un jeune sur cinq (18 %) dit y avoir été confronté à plusieurs reprises.

Les jeunes « davantage conscients de l’ampleur des discriminations en France »

Les critères de discriminations les plus cités sont le sexe (27 % des jeunes ayant déclaré une discrimination ou un harcèlement discriminatoire), l’âge (23 %), l’apparence physique (22 %) et l’origine (16 %). Environ 60 % déclarent, par ailleurs, avoir été confrontés à des propos stigmatisants ou des demandes discriminatoires lors d’un entretien pour un poste ou une promotion, et 40 % ont déjà vécu ces deux types de situation.

De manière générale, les jeunes interrogés « considèrent que les discriminations constituent un phénomène massif dans la société française et semblent davantage conscients de l’ampleur des discriminations en France, par comparaison avec l’ensemble de la population active », selon les auteurs de l’étude.

De faibles revenus aggravent le phénomène discriminatoire : 43 % des personnes gagnant moins de 1.300 euros par mois déclarent en avoir été victimes, contre 35 % pour celles percevant plus de 1.800 euros par mois. Le type de contrat joue aussi fortement, les intérimaires se disant deux fois plus discriminés (58 %) que les jeunes en CDI (30 %).

Lire la suite, « Des conséquences délétères » et consulter les vidéos sur le site www.20minutes.fr

A lire dans le magazine

Sois bien, et tais-toi

Régime sans gluten, coachs sportifs et méditation en pleine conscience… La société nous pousse à...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.