[LIVRE] L'insoutenable subordination des salariés

Livres

Partager cet article :

Par Danièle Linhart, sociologue, directrice de recherches émérite au CNRS, membre du laboratoire gtm-cresppa, umr-cnrs-universités de Paris 8 et Paris 10*. 

Une lecture sociologique des innovations managériales en cours, qui tendent à faire oublier les véritables objectifs des employeurs : continuer à mettre en œuvre la subordination des salariés, seule garantie de leur exploitation « légitime ».

Les salariés sont pris dans un dilemme qui les met en grande vulnérabilité. Au-delà du besoin financier qui les tient, et malgré les contraintes permanentes qu’impose la subordination inscrite dans leur statut, ils ont pour leur travail de réelles aspirations en termes de sens, d’utilité sociale, d’identité professionnelle et citoyenne.

Cette situation permet aux directions d’entreprise d’asseoir et de pérenniser leur emprise sur leurs salariés, de façon de plus en plus savante et sophistiquée. En stimulant et exacerbant les désirs qui sous-tendent leur rapport au travail, elles parviennent à imposer de nouvelles méthodes d’organisation et d’implication des salariés, toujours plus déstabilisantes et délétères.

Danièle Linhart décrypte la capacité patronale à faire renaître, sans cesse, sa domination, afin de préserver, voire sublimer, un lien de subordination qui devient de plus en plus personnalisé et intrusif, et qui compromet toute capacité collective des salariés à s’emparer des véritables enjeux du travail. Des DRH « bienveillantes » et préoccupées du « bonheur » de leurs salariés aux « entreprises libérées » par leur leader, en passant par l’esprit start-up et l’offre éthique, l’auteure analyse tous ces faux-semblants des innovations managériales qui paralysent l’intelligence collective.  


Table des matières de L’insoutenable subordination des salariés

Prélude : état de siège
Introduction – Liberté et bonheur : quand les managers se préoccupent de leurs salariés

  1. Taylorisme, une fièvre qui dévore
    Une confiscation organisée des savoirs ouvriers
    Et le début d’une malédiction
    Une collaboration forcée
    Une survie sous cloche
    Au cœur de l’ambiguïté
    Ne plus perdre sa vie à la gagner
  2. Le pacte de Faust : les termes d’une nouvelle damnation
    L’incroyable résilience patronale
    De la subordination collective à la subordination personnelle ; production d’un faux soi et mise en danger
    Le bonheur individuel en libre-service
    Du taylorisme imposé…
    au taylorisme avec affinités
    L’insoutenable subordination des salariés
    Une consommation en laisse : pour un bonheur sans mesure mais normé
    La « soilitude »
  3. La subordination sublimée au prisme de l’ultralibéralisme
    Plus que jamais requise, la subordination requiert une subjectivité loyale
    Des cadres « recadrés ».
    L’open space pour connaître sa place
    Petite mise à jour
    À toute vitesse
    France Télécom : chronique de morts annoncées
    La prolétarisation des métiers
    Du travail en miettes au travail en lambeaux
    Start-up et Talent d’Achille
  4. La régénération permanente du caméléon managérial
    Redonner du sens et de l’éthique
    Mais qu’est donc l’entreprise ?
    L’entreprise : objet d’intérêt collectif
  5. L’entreprise libérée : une libération en trompe-l’œil
    Naissance d’un nouveau dogme.
    Coconstruire la subordination dans une entreprise démocratique
    La vision d’un leader sans ego
    Quand nécessité oblige
    La confiance ça rapporte !
    Transformer les pirates en corsaires
    « Rationaliser » et canaliser le travail réel
    La force de persuasion
    Dans un monde sans alternative possible
  6. Premiers bilans des entreprises libérées : partager les responsabilités sans partager le capital
    Des salariés sur-mesure. Surcharge de travail, narcissisme et dépendance
    Retour sur Montupet, entreprise certifiée libérée
    Des règles de vie cloisonnées
    Une liberté sélective
    Crise !
    L’entreprise Hervé : aventure ou imposture ?
    De l’art de la manipulation
    Les dauphins, les renards et les moutons
    Vers une disqualification du salariat
    Supprimer le lien de subordination : un impératif de survie
    Bibliographie

L’insoutenable subordination des salariés,
éditions Érès, collection Sociologie clinique, 14 janvier 2021, 288 pages.
EAN : 9782749268491

————
* Danièle Linhart a publié de nombreux livres, dont : La comédie humaine du travail (Prix de l’écrit social 2015), Perte d’emploi, perte de soi (érès 2002, rééd. 2009), Pourquoi travaillons-nous ? (érès, 2008), Travailler sans les autres ? (Le Seuil, 2009), La modernisation des entreprises (La Découverte 1994, rééd. 2010).

A lire dans le magazine

[LIVRE] Les emplois inutiles

On connaît le phénomène des « boulots à la con », ces emplois inutiles qui se multiplient, au...

[BD] Le Travail m’a tué

La souffrance au travail, pour Carlos, ce n’est pas qu’une métaphore. C’est son calvaire...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.