Le burn-out toucherait 1 cadre sur 2 !

Burn Out

Qualifié de mal du siècle par certains experts, ce type d’épuisement professionnel est une réalité pour les cadres en France. Une proportion de 50% estime en avoir été victime, selon Cadremploi.

A l’occasion de la semaine de la qualité de vie au travail qui débute ce lundi 17 juin, Cadremploi a mené une enquête, du 5 au 7 juin, auprès de 1.123 cadres français pour  comprendre comment les cadres appréhendent le burn-out, tant pour eux que pour ceux qu’ils managent. Est-ce marginal ou bien un phénomène de masse ? Qu’en est-il de sa prévention et de son accompagnement en entreprise ? Qu’en pensent les collaborateurs ?

Maladie professionnelle et arrêts de travail

En phase avec la définition couramment admise, les cadres interrogés considèrent le burn-out d’abord comme un état d’épuisement professionnel (83%). Moins frileux que l’OMS _ l’Organisation mondiale de la santé qui l’a récemment qualifié de syndrome lié au travail_, les deux tiers des managers (67%) estiment que le burn-out devrait être considéré comme une maladie professionnelle. Un pourcentage qui monte à 95%, si l’on prend également en compte ceux qui y sont partiellement favorables !
L’étude révèle que le terme même de burn-out semble être appréhendé d’une façon très large : questionnés sur leur situation personnelle, un cadre sur deux estime en avoir déjà été victime, une proportion à laquelle s’ajoutent 36% des sondés qui jugent avoir été partiellement touchés par ce symptôme moderne du travail. Les causes évoquées ? Trop pression professionnelle (63%), une très lourde charge de travail (59%), un manque de reconnaissance pour le travail accompli (54%) ou encore du stress (53%).
L’arrêt de travail s’impose comme la première conséquence à ces situations d’épuisement professionnel : 57% des répondants ont été arrêtés par leur médecin et un cadre sur deux a déjà recommandé à un collègue dans cette situation de faire lui aussi ce type de pause. Dans certaines situations, la remise en cause se fait même plus globale  et va jusqu’à la rupture conventionnelle ( 37% des cadres interrogés) voire la démission (22%).

Lire la suite, Des managers insuffisamment formés et préparés sur le site https://business.lesechos.fr

A lire dans le magazine

Êtes-vous en burn-out?

Consultez, téléchargez, transmettez notre questionnaire d’auto-évaluation de l’épuisement...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.