La prévention des risques professionnels en 2016. Des résultats contrastés selon les secteurs et les risques

Dans la Loi, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

En 2016, environ un tiers des établissements ont pris au moins une mesure pour prévenir les risques psychosociaux dans les trois années précédentes.

Ce pourcentage a progressé entre 2013 et 2016, en particulier dans les trois fonctions publiques (État, territoriale, hospitalière) et dans les établissements privés de plus de 50 salariés. En revanche, moins de mesures ont été prises concernant les risques physiques et chimiques dans la fonction publique d’État et dans le secteur privé, surtout dans les établissements de moins de 50 salariés.
Le document unique d’évaluation des risques professionnels demeure peu présent dans la fonction publique d’État et dans les collectivités territoriales ainsi que dans les très petits établissements, mais il est presque systématique au-delà de 50 salariés ; en 2016, il intègre les risques psychosociaux plus souvent qu’en 2013, particulièrement dans les trois fonctions publiques.
Les établissements où certains salariés sont soumis à des objectifs chiffrés, ou bien à un dispositif informatique de suivi de l’activité, déclarent plus souvent des salariés exposés à des risques psychosociaux.
Il en va de même pour les établissements avec des changements organisationnels récents. Au-delà de 10 % de salariés exposés, les actions menées par les employeurs sont significativement plus nombreuses aussi bien en cas de risques physiques que de risques psychosociaux.
 

 

A lire dans le magazine

CSE : recours à des experts

Dans les entreprises comptant au moins 50 salariés, le comité social et économique (CSE), peut, le...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.