Covid-19 : plus d’un quart des clusters sur les lieux de travail

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Les foyers de contamination ont essaimé pendant l’été dans les entreprises et les administrations. Au point que Santé publique France s’est penchée sur la répartition de ces clusters par secteur d’activité. Selon son décompte, la fonction publique arrive en tête.

Depuis cet été, les foyers de contamination au Covid-19 en milieu professionnel se sont multipliés. Selon Santé publique France, plus d’un quart des clusters [1] en France émanent en effet des entreprises privées ou publiques, et ceci hors milieu hospitalier ou établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Son point épidémiologique du 20 août montre que le nombre de clusters professionnels a récemment bondi : 73 % ont été signalés entre le 1er juillet et le 12 août. Sur cette période, leur proportion se monte à 43 %, alors qu’ils représentaient seulement 20 % de l’ensemble des clusters repérés en mai et juin !

En tête de la liste des sites où l’on risque de s’infecter actuellement, on trouve donc les entreprises privées et publiques : selon le dernier point épidémiologique, en date du 3 septembre, elles regroupent 29 % de tous les clusters identifiés en France depuis le 9 mai. Viennent ensuite le « milieu familial élargi » et les « évènements publics/privés rassemblant de manière temporaire des personnes », avec 26 %. Quant aux établissements de santé, ils en regroupent 13 %. Le reste s’éparpille entre établissements sociaux d’hébergement, centres d’accueil de personnes handicapées, communauté de gens du voyage et migrants, écoles et universités, crèches, prisons…

Le secteur public en première ligne

Pour la première fois, Santé publique France a détaillé la répartition des foyers par secteur d’activité. Parmi les 189 clusters professionnels enregistrés du 9 mai au 18 août, 51 soit 29 % ont été détectés au sein du secteur public : il s’agit d’abord des forces de police et de sécurité (39 %), des autres administrations (justice, impôts…) (22 %), des services des pompiers et des secours (16 %), et des militaires (14 %).  

Deuxième secteur le plus touché : l’industrie manufacturière avec 28 clusters (16 %), dont une grande majorité dans les abattoirs. Viennent ensuite l’hébergement et la restauration avec 16 clusters (9 %), le commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles avec 14 clusters (8 %). Les 69 autres clusters professionnels « sont répartis dans 14 sections professionnelles qui regroupent chacune moins de 8 clusters », indique le point épidémiologique, sans fournir plus de précision.

Lire la suite, « Reprise du travail en présentiel« , sur le site www.sante-et-travail.fr

A lire dans le magazine

« On va s’écrouler ! »

Médecin hospitalière et gastro-entérologue, Audrey Debaillon-Vesque a assisté récemment au décès...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.