Suicides liés au travail : examiner le rôle des facteurs de travail dans le suicide

Suicide Au Travail

Partager cet article :

Nouvelle-Zélande : en 2022, WorkSafe a mené à bien un projet visant à recueillir des données et à mieux comprendre le suicide lié au travail.

Nous avons examiné les décès par suicide entre 2017 et 2021 et avons examiné 1 678 résultats. Comme il faut du temps pour que les coroners terminent leurs enquêtes, ces résultats représentent une part importante, mais pas tous les décès par suicide pendant cette période. Sur les 1 678 résultats du cycle duon, 197 (12 %) répondaient aux critères d’emploi. Les recherches menées à l’échelle internationale montrent des résultats similaires.

Principales conclusions

  • Environ 12 % des suicides étaient liés au travail.
  • 86 % des suicides liés au travail ont impliqué des facteurs de stress liés au travail.
  • 22 % des suicides liés au travail utilisés sont liés au travail.
  • 10 % des suicides liés au travail se produisent sur le lieu de travail de la personne décédée.

Le rapport de recherche examine :

  • la différence entre les suicides potentiels et les suicides réels liés au travail;
  • conception du travail, facteurs sociaux, environnement de travail et autres facteurs psychosociaux qui contribuent au suicide lié au travail
  • un processus permettant d’étudier si les facteurs de stress liés au travail contribuent de manière significative à un suicide;
  • recommandations pour la recherche future et la prévention du suicide lié au travail
  • les données par branche d’activité, l’appartenance ethnique et le sexe.

Télécharger le rapport (en anglais)

A lire dans le magazine

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.