La souffrance des jeunes chercheurs

Emploi et Chômage, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Jusqu’à la publication du livre « Jeune chercheur, souffrance identitaire et désarroi social » en 1998, personne ne s’était penché sur la souffrance du personnel de la recherche avec l’optique de la psychodynamique du travail. Il s’agissait pour les jeunes chercheurs, d’une souffrance dissimulée derrière la bannière de l’excellence intellectuelle. Cet article propose de revenir en arrière pour mettre en perspective les observations et les analyses de ce livre avec les changements de politique de recherche des années soixante dix jusqu’à aujourd’hui. La méthode employée au début était semblable à celle d’une ethnologue immergée dans le travail de laboratoire. (Par Isabelle Lagny, médecin de prévention)
Via Mediapart

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.