[Livre] Les peurs au travail (compte rendu)

Emploi et Chômage, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

La peur est un sentiment universel qui a saisi chacun de nous à un moment donné. Si ce sentiment peut naître dans des contextes divers, c’est principalement dans celui du travail que l’ouvrage aborde la peur, en précisant d’emblée que celle-ci est à la fois un symptôme des turpitudes du monde du travail et une stratégie de gestion visant à disposer d’un levier d’action sur les salariés.

Les peurs au travail - LivreIl s’agit aussi plus globalement de questionner nos représentations, nos rapports à la peur et les significations que l’on peut attribuer à ce sentiment, au travers de contributions d’auteurs venant de divers horizons disciplinaires (chercheurs, consultants, psychanalystes…).

La première partie de l’ouvrage se donne pour but de définir la peur pour la saisir dans toute sa complexité. Olivier Voirol entrevoit trois formes de peurs différentes au travail. La première est une peur liée au fait de perdre son emploi ou de ne pas être payer pour le travail accompli, par exemple. La seconde est en rapport avec l’évaluation et l’appréciation du travail effectué par le salarié, celles-ci étant relativement floues et difficilement saisissables par l’intéressé. La troisième forme de peur concerne quant à elle l’activité de travail elle-même ; elle naît autrement dit de la confrontation avec les objets au travail (produits asphyxiants, accidents de travail…). La peur est instrumentalisée par l’entreprise et utilisée comme stratégie de management : elle sert d’aiguillon pour tirer le maximum des salariés qui aspirent à la reconnaissance et à la stabilité. L’auteur, se référant à la dialectique du maître et de l’esclave de Hegel, soutient toutefois que si le maître a besoin du regard de l’esclave pour être reconnu, l’esclave puise sa reconnaissance dans la transformation qu’il réalise sur la matière. Ainsi, puisque l’esclave peut se passer du maître, par analogie, l’auteur invite à élaborer des pistes de réflexion sur les failles du management.

La peur peut également être celle de ne plus être adapté à la société, d’être « obsolète » par rapport au modèle (surtout) économique prôné. Franz Schulteis démarre sa contribution en rappelant que la société capitaliste a connu de nombreuses mutations depuis les années 1980. On peut citer, sans prétendre à l’exhaustivité, la raréfaction du travail, la multiplication des emplois atypiques, l’inflation des diplômes, la dégradation des conditions de travail causée par la pression concurrentielle… Le recul de l’État-providence, visible notamment par la fragilisation de la sécurité sociale, va de pair avec l’émergence de la figure de l’employé idéal dans la littérature gestionnaire : travailleur constant, flexible, accumulant insatiablement du capital humain et cultivant la réactivité aux événements. Dans leurs travaux les chercheurs ont pu mettre en évidence les traits sociologiques des personnes jugées inemployables par l’entreprise : mères de jeunes enfants, salariés âgés, personnes faiblement dotées en capitaux scolaires.

Lire l’intégralité du compte rendu >>>

Se procurer Les peurs au travail, sous la direction de Alain Max Guénette et Sophie Le Garrec

Les directeurs de l’ouvrage :

  • Alain Max Guénette, formé initialement à la gestion, puis à la philosophie et aux sciences humaines et sociales, est professeur à la Haute école de gestion Arc (HES-SO) et chercheur-associé au Centre de gestion scientifique de l’École des Mines ParisTech. Ses travaux portent su les questions de santé au travail et de diversité.
  • Sophie Le Garrec, sociologue, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Fribourg (domaine sociologie, politiques sociales et travail social). Elle travaille depuis plusieurs années sur la santé au travail, les rapports aux âges et les addictions.

Avec les contributions de : Yvan Barel et Sandrine Frémaux ; Gianfranco Domenighetti ; Anne Flottes ; Alain Max Guénette et Sophie Le Garrec ; Marc Loriol ; Danilo Martuccelli ; Véronique Nahoum-Grappe ; Marie Pezé ; Gwenaële Rot et François Vatin ; Franz Schultheis ; Viviane Seigneur ; Olivier Voirol.

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.