Ce soir, mobilisons nous pour l'Hôpital de Nanterre!

Evènements

Partager cet article :

Venez débattre de l’avenir de notre hôpital : prochaine réunion du comité de défense et de modernisation de l’hôpital mercredi 10 octobre 2012 à 18h30, centre sociaL Valérie-Méot, 5 résidence des Iris, Nanterre

Depuis plus d’un an, la municipalité, avec le soutien des habitants, des médecins et des représentants du personnel de l’hôpital, s’est mobilisée pour défendre l’avenir de l’hôpital de Nanterre.
En effet, l’Agence régionale de santé (ARS) envisage de mettre en œuvre dès le début de l’année 2013 un projet médical absolument défavorable à Nanterre.
Ce projet qui suit à la lettre les préconisations d’un protocole d’accord conclu en mai 2011 entre l’ARS, la Préfecture de police de Paris et l’Assistante publique des hôpitaux de Paris, sans concertation avec les personnels, les usagers de l’hôpital et les élus locaux, consiste à restreindre très fortement les activités médico-chi- rurgicales du Centre d’accueil et de soins hospitaliers (CASH) tout en y substituant des accueils psychiatrique, gériatrique et des soins de suite.
Un tel projet est inacceptable pour notre ville et l’ensemble de ses habitants, et irrespectueux des populations accueillies au CASH.
Il y a 30 ans, la Maison de Nanterre, grâce à la mobilisation des équipes médicales, sociales, administratives et des élus, a réussi à se moderniser et à s’humaniser.
Et il y a encore beaucoup à faire pour cet établissement coupé de la ville, sur un terrain de 17 hectares quasi clos, sans équivalent en Europe.
Mais en réduisant à peau de chagrin l’activité médico-chirurgicale, c’est toute cette dynamique de modernisation et d’humanisation qui sera brisée.
De plus, les cabinets d’audit ALTAO et KPMG ont, en 2011, déjà signifié qu’un tel scénario serait financièrement catastrophique pour l’hôpital de Nanterre. Pire encore, la Générale de santé, en accord avec l’ARS, a décidé de transférer la chirurgie de la clinique de la Défense, située à Nanterre, vers la clinique des Marti- nets à Rueil.
Demain il n’y aura donc plus ni hôpital public ni hôpital privé pour se faire opérer à Nanterre.
Nous appelons le nouveau préfet de police de Paris à se positionner clairement en faveur d’un projet innovant et concerté pour poursuivre la moderni sation du CASH avec en son cœur un pôle médico-chirurgicale fort sans lequel rien n’est possible.
Nous demandons à la ministre de la Santé de prendre ses responsabilités pour qu’un projet d’offre de soins juste et cohérent voit enfin le jour sur le territoire.
Nous demandons à l’ARS de ne pas s’entêter dans une orientation dont les conséquences seront désastreuses pour les populations.

A lire dans le magazine

Joyeux Noël 2022 !

Le réseau souffrance et travail et le père Noël vous donnent un conseil pour les fêtes :...

Repos !

Le 14 Juillet est la Fête nationale de la République française selon la loi du 6 juillet 1880. Ce...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.