Les SALARIÉS sont-ils fragiles ou fragilisés ? Webinaire avec Marie Pezé mercredi 20 octobre 2021 à 11h30

Evènements, Marie Pezé

Partager cet article :

Ce mercredi 20 octobre, Marie Pezé revient en direct pour évoquer l’engagement de toutes et tous dans un monde du travail fragilisé et… fragilisant !

Inscription gratuite sur le site
www.preventica.com/chaine-webinars.php

Les SALARIÉS sont-ils fragiles ou fragilisés ?
Mercredi 20 octobre 2021 – 11h30

Si l’on peut si logiquement invoquer la personnalité de celui qui est en souffrance au travail pour exonérer les conditions de travail, c’est que nous engageons beaucoup de nous-mêmes dans notre métier.

Si le salarié s’investit trop au travail, on pourra donc émettre l’hypothèse qu’il a un besoin éperdu de reconnaissance non obtenue dans l’enfance, qu’il s’est surinvesti. Le lien difficile de certains salariés à l’autorité peut toujours être travaillé sous l’angle de la relation à la figure paternelle.

  • Mais peut-on dire à l’ouvrière qui souffre des 27 bouchons qu’elle visse par minute, que son Œdipe y est pour quelque chose ou que son hyperactivité est structurelle?
  • Peut-on dire au patient en burn out qui s’effondre à son poste, « mais, pourquoi n’êtes vous pas parti plus tôt au lieu de supporter cette souffrance ?», alors que démissionner lui aurait fait perdre ses droits sociaux ?
  • Les femmes apportent-elles leur consentement pulsionnel à être payées 25 % de moins que les hommes, tout en assurant encore la prise en charge de la deuxième journée ?

En novembre

Pourquoi le travail peut-il nous rendre malade ?
Mercredi 24 novembre 2021 – 11h30

C’est au prix de la rencontre avec l’échec, l’endurance et le plaisir des ressources insoupçonnées que l’on découvre en soi, que le travail tient ses promesses :

  • Promesse d’émancipation sociale par l’autonomie financière, d’accès à la maturité par le dépassement de la dépendance aux parents.
  • Promesse d’accomplissement de soi par le regard des autres sur notre travail, qui nous donne, ou pas, la sensation d’être utile au monde.
  • Promesse de dépassement les situations sociales ou psychologiques de l’enfance que le métier choisi peut transformer en œuvre originale.
  • Promesse de déploiement de notre intelligence du réel du travail si on nous laisse des marges de manœuvre.
  • Promesse d’aller à la rencontre des autres, car le travail est l’apprentissage du vivre ensemble, condition de la construction de la coopération et de la solidarité.

Travailler, c’est se travailler et travailler ensemble.


Inscription gratuite sur le site
www.preventica.com/chaine-webinars.php

A lire dans le magazine

1er mai : REPOS !

Ré-apprenons à nous poser et nous reposer... Le repos (jeune fille couchée), par William...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.