Spécificité des femmes cadres au regard des risques psychosociaux ?

Femmes Au Travail

Partager cet article :

Ouvriers, employés, professions intermédiaires, cadres ne sont pas soumis aux mêmes exigences ou contraintes professionnelles. Ils ne sont pas exposés aux mêmes risques psychosociaux.

Les cadres et professionnels intermédiaires se déclarent sous-tension. Ce mal-être est induit par les réorganisations répétitives des entreprises sous l’effet du néo management, de la mondialisation, et de la financiarisation. Parler des cadres comme d’une seule voix paraît cependant abusif car les cadres constituent une population très hétérogène, dans laquelle les femmes occupent des positions spécifiques. On peut dès lors s’interroger sur la pertinence d’une spécificité «femme» au regard des risques psychosociaux des cadres.
TROP SOUVENT, LES FEMMES N’ONT PAS ACCÈS AUX MÊMES MÉTIERS QUE LES HOMMES, C’EST LE RÉSULTAT D’UNE DOUBLE DISCRIMINATION
D’une part, la ségrégation verticale. La moitié d’entre-elles ne sont présentes que dans 10 % des secteurs d’activités. Elles occupent souvent des métiers dits « relationnels » comme les métiers sociaux, les métiers de l’éducation ou de la santé qui exigent plus d’autocontrôles, plus d’engagement de soi, de l’empathie, et plus de la rigueur. Les compétences développées pour faire face aux contraintes de relation avec le public ne sont pas valorisées, car considérées comme relevant du «naturel féminin»et non d’un quelconque talent particulier.
D’autre part, le plafond de verre. Bien qu’elles aient les mêmes atouts professionnels (diplômes, compétences) que leurs collègues masculins, elles n’ont pas le même parcours professionnels et n’accèdent pas aux mêmes niveaux de responsabilités. C’est le résultat de déqualifications répétées (déclassement à l’embauche, dévalorisation ou report de promotions). On retrouve donc les femmes cadres dans une position hiérarchique d’entre-deux. Elles sont cadres intermédiaires, cadres de proximité.

Lire la suite sur le site de l’Observatoire des RPS dans la Fonction publique territoriale

A lire dans le magazine

Se battre, disent-elles

Entre les murs des consultations Souffrance et travail, le travail ne peut être ramené à de...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.