Partager cet article :

Quand les praticiens de l’hôpital interpellent l’opinion et les pouvoirs publics…

Le Rapport-qui-pique du SNPHAR-E est une interpellation des pouvoirs publics, Il se veut aussi être votre interpellation ! Vous retrouverez ou vous y découvrirez, bien des aspects du quotidien vécu aujourd’hui par les hospitaliers, et ce, depuis plusieurs années.
Notre population ne restera pas longtemps sans réagir face à la mise en danger, faute d’attractivité pour ses professionnels, de ce formidable outil social qu’est l’hôpital public.
IL Y A URGENCE…
Fin 2014 et en ce début 2015, le monde de la santé est entré en ébullition en France. Édifice social, longtemps fierté de notre système de soins, l’hôpital public n’est plus le pôle magnétique qu’il a représenté pour ses praticiens. Il s’y passe encore des prouesses, les soignants y manifestent leur humanité, mais, à présent, une gestion médicalisée confisquée, un simulacre de démocratie sanitaire et une incurie dans la gestion des ressources humaines ont abouti en quelques années à une grave crise de confiance entre « la base », – celle des soins -, et les élites dirigeantes, dopées au jus mêlé d’HPST, de l’EPRD, du PREF et de T2A (HPST : loi Hôpital Patient Santé et Territoires, dite Loi Bachelot (21 juillet 2009) ; EPRD : État Prévisionnel des Recettes et des Dépenses ; PREF : Plan de Retour à l’Équilibre Financier ; T2A : Tarification à l’Activité.).
Une maladie chronique, inédite en Europe, touche désormais les établissements de toutes tailles, y compris les hôpitaux universitaires. Selon les régions, dans certaines disciplines, 20 à 40 % des postes de praticiens hospitaliers restent en permanence vacants. Les causes de la désaffection sont multiples. Ses effets ont fait l’objet de plusieurs rapports officiels qui, tous, ont préconisé des pistes pour enrayer ce processus de dégradation, porteur de périls. L’intérim n’en est qu’un exemple.
Le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateurs – Élargi apporte aujourd’hui sa contribution en rendant public son propre rapport. Il est celui de l’expression libre des praticiens sur notre site Internet snphare.com. C’était à l’occasion de notre appel à la journée de grève des praticiens hospitaliers du 14 octobre dernier avec notre intersyndicale AVENIR HOSPITALIER. Son thème : l’attractivité des carrières et la pénibilité dans les hôpitaux. Ce Rapport-qui-pique est aussi celui de tous les autres, ceux auxquels nous le destinons : lecteur tout-venant, usagers, spécialistes, collègues d’autres syndicats, directeurs d’hôpitaux, ARS, CME, DRH, Presse, parlementaires…
Lire le rapport qui pique sur le site du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateurs – Élargi

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.