[VIDEO] – Travail : les 3 symptômes du burn-out (et comment en sortir)

Burn Out, Vidéos

Partager cet article :

Le burn-out, bientôt reconnu comme maladie professionnelle ? C’est ce que souhaite le député Benoit Hamon. Mais quels sont les symptômes de cette maladie ? Et comment y faire face ? Réponses avec Marie Pezé, psychanalyste, et Patrick Mesters, psychiatre.

En France, selon une étude du cabinet Technologia, 3,2 millions de personnes souffrent de burn-out (soit environ 12% de la population active). Dans le cadre du projet de loi sur le dialogue social débattu ce mardi à l’Assemblée nationale, Benoît Hamon et plusieurs élus ont déposé des amendements pour faire reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle. Quels sont les signes d’un épuisement professionnel ? Marie-Pezé, psychanalyste, experte de la souffrance au travail, et Patrick Mesters, psychiatre, nous répondent.

1er symptôme : la fatigue
« Celle qui ne va plus se résorber », nous précise Marie-Pezé. « Vous dormez tout le week-end et vous arrivez le lundi tout aussi fatigué que le vendredi soir ? Cela veut dire que l’organisme n’a plus le temps de récupérer au niveau purement physiologique », explique-t-elle.
« On constate surtout des troubles squeletto-musculaires, c’est-à-dire des douleurs aux articulations et aux membres au niveau musculaire, proches de l’état grippal », ajoute Patrick Mesters, également fondateur de l’EIIRBO, l’Institut européen pour l’intervention et la recherche sur le burn-out, en 2005. « L’épuisement intellectuel se traduit aussi par des troubles de la mémoire et de la concentration, des variations d’humeur. »
2e symptôme : la perte de plaisir au travail
C’est l’un des autres signes du burn-out : « Même si on adorait son travail et si on y était très investi, on part travailler la peur au ventre », explique la psychanalyste.
« Généralement, ce sont pourtant de grands experts, d’excellents éléments de l’entreprise », rappelle Patrick Mesters.
3e symptôme : la consommation de psychotropes
Et dans ce domaine les Français sont des champions. Près d’un tiers d’entre eux utilisent ces médicaments, selon une étude de l’Agence nationale de sécurité du médicament.  » La consommation peut aussi concerner le cannabis, l’alcool et la cocaïne », complète Marie Pezé.

Lire la suite « Comment réagir face à un burn-out… » sur le site LCI

Burn out : vidéos de Souffrance et travail sur le syndrome d'épuisement professionnel

A lire dans le magazine

Projet pilote burn-out

Le projet pilote Burn-Out est prolongé en 2022. Les travailleurs qui remplissent les conditions de...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.