Droit à la déconnexion : bloquons les courriels en dehors des heures de travail

Burn Out, Dans la Loi, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Les entreprises peuvent décider de bloquer les e-mails durant les périodes de repos des salariés. Les solutions techniques existent déjà.

Nombreux sont les salariés qui ne déconnectent jamais complètement de leur travail. Comme l’indiquait une enquête du cabinet de conseil Deloitte, 71% des cadres consultent leurs mails professionnels le soir ou en congés même si 76% estiment que les outils numériques ont un impact négatif sur leur vie personnelle. L’étude Eléas «Pratiques numériques des actifs en France en 2016», publiée le 24 octobre, confirme la tendance des salariés à se connecter sur leur boîte mail professionnelle en rentrant chez eux ou pendant leurs congés.

L’évolution des nouvelles technologies a favorisé le besoin d’être constamment connectés et réactifs pour faire face à la pression sociale et aux défis de l’instantanéité. Pourtant, la connexion permanente des salariés peut être source de stress et pourrait mener à l’épuisement professionnel.

11 heures de repos entre deux journées de travail

Le droit à la déconnexion, un des chapitres de la loi Travail , favorise le droit de ne pas répondre aux mails, appels et messages reçus en dehors des heures habituelles de travail. La loi existante prévoit 11 heures de repos entre deux journées et 35 heures par semaine. Chaque entreprise devrait ainsi mettre en place une phase de négociation afin de respecter ces conditions dans le cadre des négociations annuelles obligatoires. Les entreprises de plus de 300 salariés devraient avoir jusqu’à fin 2017 pour fixer des règles garantissant le temps de repos.

Ces entreprises pourront très bien décider qu’aucun courriel ne devra être reçu par telle catégorie de salariés or des heures ouvrées, ce qui est déjà le cas dans certaines entreprises. Cela peut aussi devenir un moyen de protéger les entreprises lorsque des échanges d’e-mails entre salariés tard le soir et le week-end peuvent être considérés comme des heures supplémentaires par les tribunaux (Cassation sociale 15 janvier 2015, n° 13-27072).

Des périodes de pause

Alors quelles sont les solutions technologiques existantes aidant au respect du «droit à la déconnexion» comme défini par le projet de loi Travail ? Il est possible de configurer les boites de messageries professionnelles afin de définir des périodes durant lesquelles aucun e-mail ne peut être transmis aux collaborateurs, pendant les week-ends, jours fériés et vacances par exemple. Les e-mails ne sont donc plus transmis directement mais temporairement enregistrés dans des «data centers». Lorsque la période prédéfinie est dépassée, ils sont automatiquement remis au destinataire. Il est bien entendu possible de rapatrier dans l’instant les messages en cas de situations exceptionnelles.

Via Lesechos.fr

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.