« Espace de travail »: bienvenue dans le monde terrifiant du management

Burn Out, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Tarification à l’acte, intranet RH, self scanning, management par objectifs, benchmarking, lean management, évaluation informatique… Bienvenue dans le monde terrifiant, et largement inefficace, du « management désincarné », étudié par la sociologue Marie-Anne Dujarier. Ou comment, en voulant élaborer des dispositifs standardisés pour encadrer le travail à distance, on finit par en perdre la substance même.

Marie-Anne Dujarier, professeur à l’université Paris 3, est sociologue et publie aux éditions La Découverte Le Management désincarné. Enquête sur les nouveaux cadres du travail, une passionnante enquête sur la réalité de ce que font les « planneurs », c’est-à-dire celles et ceux qui prétendent organiser le travail des autres, et souvent le désorganisent.
Elle y montre le développement incessant d’un « management par dispositifs », où les travailleurs voient leur activité quotidienne de plus en plus encadrée par des dispositifs comme la tarification à l’acte à l’hôpital, l’intranet RH, le self scanning, la quantification précise des interactions et un nombre sans cesse croissant de procédures et de procédés censés encadrer les pratiques.
Ce management oppose, sans les confronter, les représentants autoproclamés du “réalisme économique“ aux tenants du “réel”, notamment parce qu’ils ne s’intéressent pas aux travailleurs concrets mais plutôt à des individus abstraits. « Sauf exceptions », explique en effet la sociologue, « les plans ne composent pas avec la variété des individus ni avec celle de leur santé. Les dispositifs prévoient un sujet standard dont le corps, l’âge, l’histoire, la socialisation ne comptent pas au moment de planifier l’activité. »
Loin de tout manichéisme, la sociologue, qui a elle-même fait partie de ces managers pendant plus de dix ans, s’interroge sur la transformation de la figure du patron puisque, pour elle, « la fonction d’encadrement de l’activité a connu un éclatement notoire. Le “patron” est composé de 7 figures : propriétaires privés ou publics, membres du conseil d’administration, dirigeants salariés, multiples planneurs spécialisés, encadrement de proximité, intermédiaires financiers et prestataires de produits managériaux ». Cette recomposition de la décision économique s’inscrit dans les nouvelles manières d’organiser le travail à distance sur fond de rêve d’une harmonie par le calcul, ou d’une gouvernementalité algorithmique qui remplacerait la délibération sociale.

Lire la suite sur le site de Médiapart

A lire dans le magazine

Travail et chaleur

De nombreux métiers obligent les salariés à évoluer dans des environnements marqués par des...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.