Une nouvelle chaire sur la santé au travail

Stress Travail et Santé

Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) et le groupe Malakoff Médéric ont inauguré le 14 octobre, une chaire partenariale « Entreprises et santé ». Elle vise à développer grâce à la formation et à la recherche une plus large culture de la prévention des risques professionnels et de la promotion de la santé.

Malakoff Médéric, assureur en santé et prévoyance de 200 000 entreprises en France (soit 3,5 millions de salariés), mène depuis 2009 des études sur l’évolution de la santé et du bien-être des salariés afin d’identifier et de comprendre l’impact des déterminants de la santé sur la performance des entreprises. Ses études portent sur l’absentéisme, les risques physiques et psychosociaux, l’allongement de la durée de vie au travail, la qualité de vie au travail, la santé des dirigeants.
Après le premier MOOC
Le CNAM et l’assureur avaient déjà travaillé ensemble sur le premier MOOC (cours en ligne ouvert et massif, en anglais Massive Open Online Course) Santé Travail pour les ingénieurs et managers lancé en 2014 et suivi par 10 000 stagiaires. Par ailleurs, depuis avril, le CNAM forme 400 collaborateurs commerciaux de Malakoff Médéric aux enjeux de santé au travail.
Destinée à tous les acteurs de la santé au travail (dirigeants de TPE/PME, DRH, managers, collaborateurs, partenaires sociaux et cabinets conseils) et dirigée par le professeur William Dab (déjà professeur titulaire de la chaire d’Hygiène et sécurité du CNAM), la chaire s’articulera autour de trois axes.
Tout d’abord, elle proposera un ensemble de parcours pédagogiques certifiants qui s’appuieront sur la transversalité des compétences disponibles dans les laboratoires du CNAM (Big data, psychologie du travail, addictions, médecine prédictive…) et sur le développement de nouveaux outils pédagogiques via le numérique (serious games, MOOC…). « À l’heure actuelle, il existe surtout des spécialistes du stress, de l’action sociale, de la santé, etc. L’objectif est de développer des compétences transverses, par rapport à la fonction exercée dans l’entreprise, afin d’avoir une vision plus globale de la santé », indique Guillaume Sarkozy, délégué général de Malakoff Médéric.

Lire la suite sur le site du Monde

A lire dans le magazine

Le bien-être mis à mal

Comment se fait-il qu'à mesure que la santé se dégrade, on continue de claironner les illusions du...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.