Ennui au travail : il faut lutter contre le bore-out et ses effets néfastes !

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

En entreprise, deux cas de figure peuvent se présenter : les salariés travaillent trop ce qui les conduit à l’épuisement, mais il y a aussi les salariés qui s’ennuient. Avez-vous entendu parler de « bore out » ?

Il s’agit du syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui, qui se situe donc à l’inverse du « burn out » qui traduit l’épuisement par un excès de travail. Leur point commun ? La souffrance du salarié. Comment le salarié peut-il réagir et que peut faire l’employeur ?
Selon Marie Pezé, docteur en psychologie et membre du réseau « souffrance et travail » : « quand un employé n’arrive pas à donner un sens à son action quotidienne, il s’en porte très mal ». « Les symptômes varient selon le contexte et selon l’individu, mais ils peuvent se traduire par une alchimie négative, explosive et destructrice ».
Dominique Lhuilier, professeure en psychologie du travail au CNAM décrit quant à elle que « les salariés confrontés au vide de leur activité se sentent déqualifiés. Ils ne peuvent pas exercer leurs compétences, ni les entretenir, encore moins les développer. Ils ont le sentiment de rétrograder, de rétrécir. Le travail n’a plus de sens ». Salarié comme employeur doivent donc réagir.
Vous êtes salarié : que faire si vous vous ennuyez au travail et que cela commence a avoir des conséquences néfastes sur votre santé ?
Vous vous ennuyez au travail. Les causes peuvent être multiples : vous n’êtes pas assez stimulé, n’avez pas assez de défis ou challenges à relever, votre travail est trop routinier ou vous désintéresse, ou encore votre employeur ne vous fournit pas suffisamment de tâches à accomplir car le carnet de commandes ne le permet pas. Tout cela vous conduit à être fatigué, déprimé, votre estime de vous en prend un coup. Vous devez donc réagir.
Mais que faire ?
Vous pouvez :

  • aller voir le médecin du travail ;
  • en parler avec vos collèges, peut-être n’êtes-vous pas le seul dans cette situation ? ;
  • en discuter avec votre supérieur afin de voir si une réorganisation du travail peut être opérée : en effet, vous ne devez pas laisser la situation s’enliser, si vous ne réagissez pas, personne ne saura que l’ennui vous a atteint. Et si votre responsable ne le sait pas, comment voulez-vous qu’il vous confie de nouvelles tâches qui vous stimulent, qui vous plaisent et dans lesquelles vous allez pouvoir vous lancer à fond ? En effet, si vous estimez que vous n’êtes pas assez occupé, n’hésitez pas à le verbaliser, votre manager n’a surement aucune idée de ce que vous éprouvez ;
  • vous tenir informé sur les postes disponibles dans votre entreprise, qui vous permettraient de raviver votre flamme, votre envie de vous dépasser. Si de tels postes sont disponibles, rapprochez-vous de votre employeur afin de lui montrer votre intérêt et votre envie de changer de poste ;
  • lancer une démarche de recherche d’un nouvel emploi dans une autre entreprise.

Vous devez retrouver goût pour votre travail.

Lire la suite sur JuriTravail.com

A lire dans le magazine

Sortir du travail pressé

Multiplication des urgences, pression des délais, objectifs à tenir… Se dépêcher pour accomplir...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.