La Réunion : Des conditions de travail à revoir à la Région

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

De plus en plus nombreux sont les personnels de Région, travaillant à la Pyramide inversée, dans les services annexes ou dans les lycées, qui sont victimes de souffrance au travail. Soit ils subissent les pressions de leurs chefs de service, soit ils désespèrent de pouvoir muter dans un autre service. Certains travaillent même dans des conditions d’hygiène et de sécurité très limites.

La FSU a dû intervenir plusieurs fois pour dénoncer les conditions de travail des personnels à la Pyramide notamment pour ceux qui sont dans le hall. Cela fait des mois qu’ils doivent travailler et accueillir le public avec le bruit des marteaux piqueurs, la poussière, le vent, les déménagements et cela va durer encore jusqu’au premier trimestre 2015 au minimum. Les agents se retrouvent sans bureau, sans téléphone, sans ordinateur et l’amélioration de leurs conditions de travail traîne.
Dans un autre service, le chef a même sorti une note de service interdisant les agents à être en arrêt maladie pendant les astreintes…
La FSU sollicite un rendez vous au plus vite avec Le Président de la Région pour lui présenter l’état d’épuisement physique et moral de son personnel et surtout pour lui demander d’apporter des solutions afin d’améliorer les conditions de travail et d’écoute dans les services de la Région.
Via ImazPress

A lire dans le magazine

Le Harcèlement au Québec

Ces deux articles du Progrès Villeray sur l'explosion des plaintes pour harcèlement au Québec...

Les entreprises inefficaces contre le stress

Plus de sept Français sur dix estiment que « les entreprises ne mènent pas assez d’actions de prévention et d’accompagnement pour lutter contre le stress au travail ».

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.