Pourquoi et comment s’intéresser à la santé et au travail des anesthésistes ?

Stress Travail et Santé

Partager cet article :

L’anesthésie-réanimation : un risque spécifique pour les praticiens ou pourquoi et comment s’intéresser à la santé et au travail des anesthésistes ?

Par le Dr Max-André Doppia.
En France, depuis quelques années, alors que l’âge moyen a augmenté dans notre profession, un sentiment de malaise est de plus en plus perceptible chez les médecins anesthésistes-réanimateurs. Sans qu’ils soient objectivement atteints d’une affection, ni même simplement qu’ils la ressentent, un plus grand nombre d’entre eux expriment néanmoins, au travers de plaintes variées, des difficultés à vivre leurs conditions d’exercice. Certains conçoivent alors discrètement une reconversion vers une activité qu’ils espèrent moins stressante. Il n’est plus rare d’apprendre par la rumeur ou la confidence qu’un collègue suit un traitement cardiotrope, psychotrope, ou bien qu’il est placé en arrêt de travail pour maladie invalidante. Ailleurs, on fait état plus ouvertement qu’auparavant de conduites addictives. Quand ça n’est pas une disparition brutale qui afflige un service.
La revue de la littérature parue sur le sujet “morbidité” en rapport avec le stress du métier conduit à constater que, jusqu’à présent, peu d’articles ont été publiés dans la littérature française, comparativement aux pays anglo-saxons.
L’analyse des situations de travail et de leurs répercussions sur l’efficience professionnelle, la qualité et la sécurité des soins, mais aussi la vie personnelle des praticiens, s’y est opérée de manière plus systématique. L’aboutissement de
ces recherches a été la mise en œuvre de programmes de prévention institutionnalisés, y compris pour les étudiants. Peut-être nous faudra-t-il aussi bientôt admettre culturellement l’établissement de programmes d’aide aux médecins en France, comme cela existe dans d’autres pays modernes, et notamment au Canada [1]. Mais également apprendre à reconsidérer notre organisation au travail et toutes ses implications. En France, la profession commence à s’interroger sur les troubles addictifs et brise ainsi un tabou culturel [2].

Télécharger l’intégralité de l’article.
Les textes du Dr. Doppia sont accessible sur le site du JEPU (Journées d’Enseignement Post Universitaire)
————————
[1] Programme d’Aide Aux Médecins du Québec. Site Web : www.pamq.org
[2] Bonnet F. – Ann. Fr. Anesth. Réanim., 2000 ; 19 : 668-674.

A lire dans le magazine

Stress et Accident Cardiaque

  Une première reconnaissance par la Cour de Cassation de la faute inexcusable de l'employeur...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.