Souffrance au travail – Alerte de l’APSES sur le déroulement des inspections

Stress Travail et Santé

Courriel adressé à l’inspection générale de l’Éducation et à l’inspection générale de SES.

Madame la cheffe de l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche,

Monsieur le doyen de l’inspection générale de sciences économiques et sociales,

Réunis en Comité Directeur, l’ensemble des représentantes et représentants des associations régionales de l’APSES souhaitent vous alerter par ce courrier de la réception de témoignages préoccupants de plus en plus nombreux de la part de collègues titulaires, stagiaires ou contractuels de SES de plusieurs académies. Ces témoignages concernent les conditions dans lesquelles se sont déroulées un certain nombre de « visites-conseil », d’entretiens de titularisation et de « rendez-vous de carrière » réalisés par des IA-IPR ou des chargés de mission.
Nous regrettons que certaines de ces visites manquent leurs objectifs d’accompagnement et de conseil, donnant lieu à des procédés d’humiliation plutôt qu’à un échange et un accompagnement constructif ou à une évaluation objective des personnels visités. Ces situations génèrent ainsi une souffrance professionnelle dont les conséquences nous alertent.

Faut-il rappeler que nos collègues sont durement frappés par les récentes réformes ? L’APSES a fait part à plusieurs reprises de leurs conséquences délétères sur les conditions de travail, et s’inquiète en particulier des conditions dégradées d’entrée dans le métier. Les enseignants ne peuvent être tenus pour comptables à titre individuel des difficultés liées à ces réformes comme à la crise sanitaire. À l’inverse, on pourrait attendre de la part de l’inspection et des chargés de mission une exemplarité en termes de bienveillance, d’autant plus dans les circonstances actuelles.

Par le présent courrier, nous vous alertons solennellement et vous appelons à la plus grande vigilance sur ces enjeux de souffrance au travail. Le risque que se propage au sein de l’Éducation Nationale un syndrome France Télécom est trop grand pour ne pas être amplement relayé.
Nous nous tenons à votre disposition pour échanger autour des solutions concrètes qui pourraient être apportées. Ne doutant pas que vous aurez à cœur de prendre en considération ces remontées, nous vous en remercions par avance.

Soyez assurés de notre profond attachement au service public d’Éducation.

Les membres élus du Comité directeur et du Bureau national de l’Association des professeurs de Sciences économiques et sociales (APSES)


Via le site www.apses.org

A lire dans le magazine

Sortir du travail pressé

Multiplication des urgences, pression des délais, objectifs à tenir… Se dépêcher pour accomplir...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.