Un quart des salariés français sont dans un "état d'hyperstress"

Stress Travail et Santé

Les conditions de travail sont la première cause de stress et d’anxiété.

Le travail, c’est loin d’être la santé. D’après une étude du cabinet Stimulus, spécialisé en bien-être et santé au travail, près de 24% des salariés français sont dans un « état d’hyperstress », rapportait France Info lundi 27 novembre. Au total, 32.137 salariés de 39 entreprises de secteurs différents on été interrogés. Cet état est « dangereux pour la santé » des personnes concernées, précise l’étude.
Principale cause de ce stress : le travail lui-même. Ainsi, au sein d’un échantillon réduit de 8217 personnes, 72% expliquaient « devoir traiter des informations complexes et nombreuses », et 62% « manquer de temps ». 41% disaient également « les objectifs au travail sont difficiles à atteindre ». Face à des exigences trop fortes, « l’impact en terme de stress est très fort », note l’étude.
La nécessité de s’adapter sans cesse à un travail changeant et l’absence d’autonomie touchent également de nombreux salariés, même si ces facteurs causent moins de stress. « Le manque de soutien moral » et « le fait que mon travail ne me fait pas sentir utile ni ne me donne une bonne image de moi » concernent environ un tiers des salariés français. Mais, précise l’étude, cela représente « une source importante de stress ».

Un salarié sur 15 est en dépression

Si les femmes sont plus touchées par les hommes par l’hyperstress, tout comme les plus âgés sont davantage concernés que les plus jeunes. À l’inverse, il n’y a pas de différences notables selon que l’on ait ou non des responsabilités d’encadrement.
Le secteur de la santé et des actions sociales est, de loin, le plus touché, avec 42% de personnes concernées. Viennent ensuite les salariés des arts, des services ou des activités financières. Les salariés des transports, du commerce et de l’industrie manufacturière, eux, sont les moins touchés: l’hyperstress concerne une personne sur cinq dans ces secteurs.
Conséquence du stress au travail, 52% des salariés français présentent un niveau élevé d’anxiété, et 29% un niveau dépressif élevé. 6% des personnes interrogées « ont probablement une dépression, au sens médical du terme », précise l’étude.
Ces résultats « ne peuvent en aucun cas donner une image parfaite de la réalité du stress au travail en France », avertissent le cabinet d’étude. « Cependant, l’importance du panel (…) permet de dessiner les grandes lignes de la problématique du stress au travail. » Même si les niveaux de stress sont différents selon les salariés, les causes restent similaires chez tous les salariés, conclut l’étude.
Via le site Huffingtonpost

A lire dans le magazine

Sortir du travail pressé

Multiplication des urgences, pression des délais, objectifs à tenir… Se dépêcher pour accomplir...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.