Le désengagement des employés a atteint des niveaux record en Europe

Stress Travail et Santé

« Le monde est plus proche de la colonisation de Mars que de la réparation des lieux de travail défaillants », écrivent les chercheurs de Gallup.

Moins de deux salariés européens sur dix se sentent engagés au travail, selon les données sur le lieu de travail de la société de conseil en management Gallup, soit moins que dans n’importe quelle autre partie du monde.

Selon le rapport State of the Global Workplace de Gallup pour 2022, l’engagement des travailleurs européens n’est que de 14 %, contre 33 % en Amérique du Nord et 21 % dans le monde.

Il a également constaté que le stress chez les professionnels du monde entier a « atteint un niveau record » – plus élevé même qu’en 2020 – et Gallup a déclaré que « le monde est plus proche de la colonisation de Mars que de la réparation des lieux de travail défaillants ».

Le traitement injuste ressort des sources de désengagement

Selon Gallup, le traitement injuste au travail est la principale source de désengagement des employés, suivi par une charge de travail ingérable, une communication peu claire de la part des responsables, un manque de soutien de la part des responsables et des contraintes de temps déraisonnables.

La cause de ce désengagement se trouve chez les dirigeants, qui doivent s’efforcer de « rendre le travail plus gratifiant et plus significatif pour leurs collaborateurs » en donnant la priorité au bien-être et à l’engagement des employés, selon Gallup.

L’impact d’un manager sur son lieu de travail est si fort que Gallup a prédit 70 % des paramètres de gestion d’une équipe simplement en interrogeant son patron, ce qui incite clairement les entreprises à évaluer leur gestion, leur culture et leur style de leadership.

« Les managers doivent être de meilleurs auditeurs, coachs et collaborateurs. Les bons managers aident leurs collègues à apprendre et à se développer, reconnaissent leurs collègues pour leur excellent travail et font en sorte qu’ils se sentent vraiment concernés. Dans de tels environnements, les travailleurs s’épanouissent », a déclaré Gallup.

Risque d’épuisement

Une étude réalisée en mars 2022 par la plateforme de bien-être mental Yerbo auprès de plus de 36 200 professionnels de l’informatique a révélé que deux travailleurs sur cinq présentent un risque élevé d’épuisement professionnel.

Bien que le stress et l’anxiété aient tendance à faire partie de tout emploi, ils sont beaucoup plus répandus dans la vie professionnelle des employés désengagés, Gallup a constaté que 59% et 56% des employés désengagés déclarent ressentir du stress et des inquiétudes fréquemment au travail.

Dans le même temps, 31 % déclarent ressentir fréquemment de la colère au travail et 33 % des douleurs physiques. Ces chiffres sont de 46 % à 83 % plus élevés pour les employés désengagés que pour les employés engagés.

Lire la suite sur le site ZDNet

A lire dans le magazine

Sortir du travail pressé

Multiplication des urgences, pression des délais, objectifs à tenir… Se dépêcher pour accomplir...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.