Stress, épuisement… : les urgences sont «au bord de l'implosion»

Burn Out, Stress Travail et Santé

Partager cet article :

Une note du ministère de l’Intérieur pointe du doigt la saturation des services d’urgences dans les hôpitaux. Le personnel n’hésite plus à parler de «burn-out».

Crise sociale aux urgences. Une note confidentielle du service central du renseignement territorial, dévoilée par le Parisien-Aujourd’hui en France ce mardi [10 mars 2015], alerte sur la saturation des services d’urgences et ses conséquences sur le personnel et l’accueil des patients. Après l’épidémie de grippe qui a provoqué un afflux de patients aux urgences, les services de renseignement pointent «un engorgement massif», «une saturation source de tensions (joutes verbales, insultes des patients)». Ces tensions sont d’après cette note directement liées à «la dégradation de la qualité d’accueil des patients» et «des conditions de travail des personnels». Dans ces conditions, le personnel des urgences dénonce «le stress, l’épuisement des équipes de soins», qui «n’hésitent plus à parler de burn-out».
Ce mécontentement s’est déjà traduit «par quelques rassemblements» en France, avertit la note du renseignement territorial. Le 5 février, 120 personnes se sont par exemple rassemblées au CHU de Caen pour dénoncer l’engorgement des urgences. «L’accueil n’a cessé de s’aggraver depuis des mois. Le manque de lits disponibles provoque un engorgement continuel», y affirment les syndicats dans un communiqué commun. De telles manifestations, accompagnées d’une grève des soignants, ont également eu lieu au Mans et à Hénin-Beaumont à la mi-février ou encore à Orléans début mars. A chaque fois, le personnel dénonce le manque de lits et affirme être au bord «du point de rupture». «Un service d’urgence peut toujours avoir un coup de bourre et être en dépassement de ses capacités d’accueil. On peut accepter de l’être de temps en temps, là la surchauffe devient la règle», explique à la Voix du Nord le Dr Philippe Lestavel, responsable du service des urgences à la polyclinique d’Hénin-Beaumont. L’épidémie de grippe, qui a provoqué un afflux de patients sans précédent, n’a pas amélioré les choses…

Lire la suite sur le site du Figaro Économie

Burn out : vidéos de Souffrance et travail sur le syndrome d'épuisement professionnel

A lire dans le magazine

Le facteur n’est pas passé

Aïda fait sa tournée à vélo. Bastien est arrivé à La Poste en même temps que le Covid. Ludivine...

Réseaux Sociaux

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour des infos spéciales ou échanger avec les membres de la communauté.

Aidez-nous

Le site Souffrance et Travail est maintenu par l’association DCTH ainsi qu’une équipe bénévole. Vous pouvez nous aider à continuer notre travail.